Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Le héron couvée 2015 SUITE L'union fait la force

Publié le par Françoise Andersen

J'ai du mal à croire le calendrier qui me dit que nous ne sommes qu'à la fin avril, car que le temps est vraiment estival. Ne désespérant pas de faire de meilleures photos de "mon" héron du parc d'Amphion, j'ai donc entrepris hier un nouveau safari-photo.

On se serait vraiment cru en été en arrivant sur la plage. Il y avait même quelques gamins grelottant sous des serviettes-éponges, qui avaient apparemment eu le courage d'aller se baigner dans l'eau du lac, qui devait être vraiment glaciale.

Le héron couvée 2015    SUITE   L'union fait la force

Quand je suis arrivée plus loin, près du grand arbre où loge "mon héron" au calme, j'ai tout de suite remarqué qu'un oiseau de proie tournoyait à nouveau autour de l'arbre. J'ai braqué mon appareil sur la cime, sans grande conviction, car je me disais que ce héron avait dû fuir comme la dernière fois, à cause du rapace. A ma grande surprise, je l'ai trouvé qui était tranquillement, soit en train de s'arranger les plumes, soit en train de nourrir des petits qui seraient déjà nés. Mais cela me semble un peu tôt car, il a l'habitude de couver en avril. 

Le héron couvée 2015    SUITE   L'union fait la force

Il semblait, contrairement à la dernière fois, indifférent à la présence du rapace.

J'ai compris la cause de ce courage soudain, quand je me suis aperçue qu'il avait maintenant un voisin: un autre héron dont le nid n'était pas très loin du sien. On aperçoit sa tête blanche à gauche.

Le héron couvée 2015    SUITE   L'union fait la force

J'ai envié leur bonne entente, en la comparant à l'atmosphère qui règne dans notre petite copropriété. Décidément les animaux valent mieux que les humains !

Quand le rapace s'est rapproché, les deux hérons ont protesté en poussant des croassements très intimidants et en claquant du bec dans sa direction. Leur ennemi commun s'est enfui illico. Il n'ose apparemment pas attaquer deux nids à la fois.

Cela prouve une nouvelle fois que l'union fait la force.

 

Publié dans OISEAUX, HÉRON

Partager cet article

Repost 0

Le héron d'Amphion, couvée 2015

Publié le par Françoise Andersen

Il y a un an, j'avais eu la chance de photographier un héron dans son nid au sommet d'un des grands arbres du parc de la plage d'Amphion-les-Bains.

Nous sommes retournés à Amphion la semaine dernière et le héron était dans nid, à la même place que l'an dernier.

Le héron d'Amphion, couvée 2015

Mais j'avais juste eu le temps d'apercevoir sa tête, et il s'était vite caché. J'en ai compris la raison en voyant un rapace tournoyer au-dessus de l'arbre.

Comme j'étais frustrée de n'avoir pu faire les belles photos que j'espérais, nous y sommes retournés hier.

Le héron d'Amphion, couvée 2015

J'ai eu beau scruter la cîme des arbres, pas de trace de héron. En revanche plusieurs rapaces tournoyaient dans le ciel. Quand ils se sont éloignés, j'ai vu le héron arriver, mais il a eu une conduite étrange. Il tournoyait autour de "son" arbre, mais sans se poser.

Le héron d'Amphion, couvée 2015

J'avais l'impression qu'il avait peur d'indiquer aux rapaces où se trouvait son nid. Il a fini par s'éloigner de l'arbre en direction du lac.

Je pensais que c'était la fin de ce safari photo infructueux mais, alors que nous nous promenions ensuite le long du lac, je l'ai vu qui montait la garde au bout de la jetée d'un petit port privé. J'ai pu alors lui tirer le portrait à ma guise

Le héron d'Amphion, couvée 2015
Le héron d'Amphion, couvée 2015

C'est amusant de voir comme il change d'allure suivant qu'il sort son cou ou le rentre.

Malheureusement l'arrivée de deux kajaks a interrompu la séance photo. Le héron s'est envolé et je ne l'ai plus revu.

Le héron d'Amphion, couvée 2015

J'espère que j'aurai plus de chance la prochaine fois. Normalement il couve en avril pendant environ 3 semaines et ensuite il nourrit ses petits, donc il y a encore de belles photos en perspective. A condition que le nid ne soit pas attaqué entre temps par de méchants rapaces.

 

A suivre...

Publié dans OISEAUX, HÉRON

Partager cet article

Repost 0