Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Ruines des châteaux des Allinges (Thonon - Haute-Savoie)

Publié le par Françoise Andersen

Les habitués de ce blog doivent commencer à connaître les ruines des Allinges, où nous allons régulièrement et où je prends si souvent des photos. En voici d'autres pour illustrer le thème de la semaine ( RUINES) de la communauté de Hauteclaire  "Ombre et lumière"

 

                                                http://hauteclaire.over-blog.com/

 

                              On passe d'avord sous ce porche, en montant

 

 

     513.JPG

 

et ensuite sous un deuxième, qui a été rénové et ne fait plus très moyenâgeux.

 

     DSCN1401.JPG

 

On peut alors voir sur la gauche cette partie, qui semble avoir besoin d'être consolidée sur le côté. J'aime bien les petites fleurs jaunes qui poussent entre les pierres de la seconde muraille. Je me demande comment elles font pour survivre.


     DSCN6031

 

Le lierre a été arraché l'an dernier. Je pense que ça abîmait les murailles déjà en mauvais état. Il y a 3 ans la commune d'Allinges a lancé un grand plan de rénovation de tout le site ainsi que de fouilles archéologiques.  En 2010 il a été choisi comme site pilote du programme patrimonial européen "Des montagnes de châteaux" .

 

           Depuis les ruines on a une belle vue sur la vallée et la montagne

 

        515

 

Partager cet article

Repost 0

Porte ouverte sur la prière

Publié le par Françoise Andersen

 

        Pour le casse-tête de la semaine de Sherry  (Portes ouvertes sur...) 

 

                                            http://www.sherry29.com/  

 

Oui je sais, je suis complètement amorale  ;))    D'abord il me vient des envies de tricher avec le "Petit coin de ciel" et puis aujourd'hui, je copie AVA

                                 http://www.connais-toi-toi-meme.biz/

J'ai vu que pour illustrer le casse-tête de la semaine, elle avait choisi une chapelle, et comme j'avais une photo de la chapelle du château des Allinges (avec sa fresque du XIe siècle), je n'ai pas pu résister. J'ai d'autant moins d'excuse que j'ai déjà posté une photo sur ce thème, mais il ne me semble pas que le nombre des photos soit limité.

 

 

                             P1060373.jpg

Partager cet article

Repost 0

"Faire Ripaille" à Thonon-les-Bains

Publié le par Françoise Andersen

Cela va sûrement vous étonner, mais l'expression "faire Ripaille" = "festoyer", "faire la bringue", tient son origine du Château de Ripaille de Thonon-les-bains, qui se trouve au bord du lac, un peu en dehors de la ville.


Il est photographié ici depuis la cour

 

    DSCN9234-copie-2.JPG

 

et ici derrière ses douves asséchées

 

     DSCN9231

 

 

Amédée VIII, duc de Savoie (1391-1451)  y faisait de véritables festins. La nourriture et  le vin de Savoie y étaient servis aux invités en abondance. Ainsi l'expression "faire Ripaille" est passée dans le langage courant, quand on fait allusion à un festin bien arrosé. 

 

 

Le château de Ripaille est situé entre le Lac Léman et les vignes, qui donnent le vin de Ripaille.

 

 

DSCN9241.JPG

 

 

Nous préférons le vin blanc que nous utilisons souvent comme cadeau pour des Danois, car sur l'étiquette on voit qu'il a été mis en bouteille au Château et il y a l'adresse de Thonon-les-Bains. On ne peut trouver mieux comme souvenir à emporter au Danemark.


 

   DSCN9237.JPG

   

Partager cet article

Repost 0

L'eau minérale de Thonon-les-Bains

Publié le par Françoise Andersen

J'ai retrouvé dimanche avec plaisir le "Champignon" de la source de la Versoie, Avenue de Genève, où on peut venir gratuitement remplir ses bouteilles. J'ai pris cette photo depuis le parc qui se trouve en dessous

 

                                                                                                                                                                           396.JPG

 

Devant la fontaine, il y a un écriteau sur lequel on peut lire l'histoire de la source

 

                                              DSCN9941-copie-1.JPG

 

                                       CHAMPIGNON DE LA VERSOIE

                                   EAU DE THONON

" C'est sur le plateau de la Versoie que jaillit l'eau naturelle de Thonon, où après un long voyage à travers des couches de sable fin et de graviers elle s'est enrichie de toutes ses propriétés minérales. Elle est captée à 17 m de profondeur et jaillit à la température constante de 11  degrés.

 

Déjà appréciée par les Romains qui en avaient découvert les bienfaits. L'eau de Thonon était baptisée autrefois "Eau de la Versoie". Plus tard au XVI e siècle St François de Sales en fait état dans ses écrits et en recommande les vertus

 

Grâce à ses vertus désintoxiquantes, cette eau est utilisée en cure Thermale dans les maladies du métabolisme. Elle a également de bonnes qualités diurétiques et une faible teneur en sodium.

 

La fontaine du "Champignon" est le lieu de rencontre des Thononais et estivants qui viennent faire provision d'eau minérale "

 

Je me souviens que j'avais été très impressionnée la première fois que j'avais lu sur la mosaïque (j'avais une dizaine d'années), que déjà les Romains utilisaient cette eau à des fins thérapeutiques

 

        DSCN9939.JPG

 

 

 

                        DSCN9937.JPG

 

 

Partager cet article

Repost 0

Désolée: Overblog "bogue" depuis hier soir

Publié le par Françoise Andersen

Mon mari (qui est un de mes abonnés) vient de me dire qu'il a reçu le même article en je ne sais combien d'exemplaires. J'ai horreur de gêner les gens en saturant leur boîte de messagerie, mais je vous assure que ce n'est pas de ma faute. Hier soir j'ai mis un temps fou avant que le texte de la nouvelle veuille bien se mettre en blanc ( comme d'habitude) au lieu d'en noir. C'était illisible. 

 

Ce matin tout avait l'air normal à nouveau, et puis Overblog a recommencé à se comporter bizarrement. Quand j'ai vu qu'un article était en 3 exemplaires, j'ai voulu effacer et apparemment le troisième épisode de ma nouvelle s'est effacé aussi.   :((

 

Je vais essayer de corriger tout cela

 

PS  Cet article que je viens (en vain) d'envoyer, après avoir décoché la case "informer...." s'est mis en 3 exemplaires dans l'Administration. 

Partager cet article

Repost 0

Encore plus de neige ... et les mini pensées résistent

Publié le par Françoise Andersen

                           Pour la communauté de Ker Mary

 

                            http://ker-mary.over-blog.com/

 

    P1070004-copie-1.JPG

 

Elles sont protégées de la neige par le toit qui avance au-dessus du balcon

 

     P1060999.JPG

 

P1070002.JPG


Partager cet article

Repost 0

"La neige étend son manteau blanc ..." lundi 11 février 2013

Publié le par Françoise Andersen

 

Petit coin de ciel du 11 février 2013 pour la communauté de Ker Mary

 

                            http://ker-mary.over-blog.com/

 

 

On voit même les flocons qui tombent    

Grosse épaisseur de neige dans la rue et la commune n'a pas déneigé. On va rester bien au chaud à la maison

      DSCN9949-copie-1.JPG

 

      DSCN9951.JPG

 

J'avais prévu le coup hier et pris la même photo au même endroit, mais sous le soleil. C'est à vous dégoûter de ne plus oser tricher   ;))

 

            DSCN9927.JPG

Partager cet article

Repost 0

Scraps de Dani réalisés à mon intention

Publié le par Françoise Andersen

Mon long séjour à l'hôpital n'est plus qu'un lointain et mauvais souvenir.  Je vais donc effacer, en remerciant Dani encore une fois,  les nouvelles qu'elle vous avait données et qui ne sont plus d'actualité.

 

Mais je veux garder les jolis scraps personnalisés qu'elle avait faits pour moi pendant mon hospitalisation. Je les ai rassemblés ici. Ils sont très jolis et je les ai découverts avec plaisir à mon retour à la maison. 

 

                       http://leschatsdubocage.eklablog.com/


 

              2012-12-20-Bon-retablissement-Francoise-Andersen.jpg

 

              2012-12-21-Piou-Piou-Francoise-Andersen-Dani-DRTS.jpg

 

             2012-12-19-Joyeux-Noel-Francoise Andersen-Dani-DRTS

 

Celui-là vous ne le connaissez pas. C'est un petit cadeau de Dani, que je viens de recevoir aujourd'hui et qui m'a fait très plaisir. je trouve ce scrap magnifique. Bravo Dani ! Il met bien en valeur ma photo, qui a été gagnante du concours de Nadia en décembre      http://www.nadia-vraie.com/

 

      Refait1-Concours sans inscription-dec2012-Francoise Anderse

 

  

Cette photo a été prise depuis la route de Très-le-Mont 

au retour d'une randonnée au Mt-Forchat

 

 

      P1070009.jpeg

 

 

>>Le Mont Forchat culmine à 1 545 m d'altitude. Il se trouve à l'extrémité septentrionale de la vallée Verte. Il domine le bas Chablais,  Lullin, commune sur laquelle est situé son sommet, et la vallée Verte.

 

Une statue de Saint François de Sales a été érigée sur la plate-forme sommitale, par des paroissiens de Lullin en 1898.


Depuis cet endroit la vue est magnifique sur le lac Léman et toutes les montagnes environnantes.  <<  

Source WIKIPEDIA

 

Sur cette photo, que j'ai prise d'un peu plus bas, en été, avec mon mari au premier plan, vous pouvez voir le Mont Forchat qui surplombe le lac Léman. En se retournant vers le Sud, par beau temps  on peut voir le Mt-Blanc et, à l'Ouest, le jet d'eau de Genève. 

 

    548.JPG


 

Le Jet d'eau est la principale attraction touristique de Genève. 
© Genève Tourisme

"Dès 1886, une société genevoise pompait et distribuait de l'eau sous pression pour les machines des artisans d'alors. Le soir venu, la demande baissait et afin de diminuer la pression dans les canalisations, un orifice était situé à l'extrémité de cette usine de pompage de la Coulouvrenière. Un jet d'eau jaillissait verticalement de quelques mètres.


En 1891, la Ville de Genève décidait d'installer le jet d'eau dans la rade, accompagné d'un éclairage." 


Source 

Partager cet article

Repost 0

Empreintes dans la neige

Publié le par Françoise Andersen

 

Me revoilà enfin, toujours aussi avide de ces défis hebdomadaires que sont les casse-têtes de SHERRY       http://www.sherry29.com/       

 

J'ai vu que ce thème a inspiré beaucoup d'entre vous. Les photos qui sont dans la communauté cette semaine sont magnifiques. Bravo à tous / toutes.

J'avoue que j'ai eu de la chance de retrouver, dans mes archives, cette photo prise à Plaine-Joux (Haute-Savoie) il y a quelques années.

 

P1180024

Partager cet article

Repost 0

Deuxième nouvelle autobiographique - Première partie

Publié le par Françoise Andersen


Voici un  texte que j'ai écrit sur Internet au Danemark dans les années 90. C'est une nouvelle entièrement autobiographique. Elle avait amusé mes amis internautes de l'époque et j'espère qu'elle va aussi vous amuser. 

 

Le début n'est pas très passionnant, mais ça se corse ensuite.

 

*******************************************************


 

Ah.... "Quelques fleurs »  d'Houbigan... Je doute que ce parfum existe encore. Si je pouvais plonger mes narines dans les effluves s'échappant d'un vieux flacon, je suis sûre que je remonterais le temps comme Proust avec sa madeleine.

 

C'était en 1955. J'avais 16 ans. Ma meilleure amie allait en avoir 17. Nous étions inséparables et nous nous confiions tous nos petits secrets. Elle s'intéressait déjà aux garçons, alors qu'aucun représentant du sexe dit fort n'avait encore fait battre mon coeur. Mais un jour, au lieu de s'enticher à nouveau d'un grand dadais de terminale du lycée de garçons,  elle a jeté son dévolu sur un présentateur de télévision. Celui-ci est décédé il y a 2 ou 3 ans. Comme je ne veux pas dévoiler son identité, je l'appellerai J. 

 

Nous n'avions pas encore la télé à la maison, mais les parents de mon amie avaient "un poste de télévision" comme on disait à l'époque. C'était un vrai meuble en beau bois qui trônait dans un coin du salon. En fait il y avait surtout du bois: au milieu on voyait une toute petite fenêtre très bombée et il était bien sûr en noir et blanc. Mais pour moi c'était quand même miraculeux.

 

Un jour mon amie m'a dit qu'il fallait absolument que je vienne chez elle un mardi à 18 h, car il y avait un présentateur qu'elle trouvait, suivant l'expression de l'époque "vachement bien". Les jeunes d'aujourd'hui diraient qu'elle "le kiffait" !. Je n'ai pas partagé son enthousiasme en le voyant. C'était un grand échalas un peu voûté au visage long, brun avec une mèche qui lui tombait sur le front, l'air assez sympathique quand même. Mais j'ai trouvé que c'était un vieillard: il avait bien 28 ou 30 ans ! Mon amie a paru un peu déçue de ma réaction. Moi je n'avais pas encore rencontré le prince charmant, mais si je l'avais rencontré,  il aurait eu les traits de Gérard Philippe, que j'avais vu peu avant dans Ruy Blas au TNP !  J. présentait une émission scientifique et les parents étaient étonnés, mais ravis, de constater notre brutal engouement pour la science. Chaque mardi, nous nous retrouvions les yeux rivés sur le petit écran.

 

Un jour, mon amie m'a dit qu'elle avait envie d'écrire à J. Mais comme elle avait une écriture de petite fille et que la mienne avait plus de caractère, elle m'a demandé si je pouvais l'écrire pour elle. J'ai bien sûr accepté, heureuse d'être mêlée à une telle aventure. Elle a commencé par me  dicter ce que je devais écrire, mais comme elle manquait d'inspiration, je suis passée très vite du statut de scribe à celui d'écrivain public. C'était moi qui suggérais ce qu'il fallait lui écrire et nous en discutions ensuite ensemble. C'était une lettre d'une jeune téléspectatrice avide d'apprendre, passionnée par l'émission et admiratrice de son talentueux présentateur. Nous avons très vite écrit une seconde lettre, puis une troisième, etc. Je revois le papier à lettres: rose doublé d'un fin papier fleuri. Comme si cela ne suffisait pas, l'enveloppe subissait une bonne douche de "Quelques fleurs" d'Houbigan avant de passer à la boîte au lettres. Et le tout partait pour l'ORTF, 15 rue Cognacq Jay, à Paris. Pendant plusieurs semaines  tout le courrier adressé à la télé a dû empester le parfum, car celui-ci était très tenace et nous ne lésinions pas sur la quantité. Les lettres partaient régulièrement, à raison je crois d'une lettre par semaine (le même rythme que celui de l'émission).

 

Très vite j'étais passée (puisque c'était moi qui avais vite pris les rênes épistolaires) à un style plus intime. Je lui parlais de notre vie (de MA vie), c'était en quelque sorte le journal intime d'une lycéenne. J'essayais aussi de l'amuser, de le faire rire.  Mais n'obtenant jamais de réponse, nous avons commencé à nous poser des questions. Lisait-il ces lettres. Peut-être qu'il les jetait sans les lire ou bien qu'une secrétaire jalouse les interceptait ? Alors j'ai eu - une fois de plus ;) - une idée géniale. 

 

À suivre ...

 


 


Partager cet article

Repost 0

1 2 > >>