Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

11 articles avec ecureuils

L'écureuil polisson

Publié le par Françoise Andersen

Il y a quelques jours, je m'étais acheté une jolie plante appelée "fleur de porcelaine", en tout cas si j'en crois ce qui est marqué sur le pot. J'ai en effet de gros doutes, après avoir fait une recherche Google. Je ne reconnais pas vraiment  les fleurs parmi les images. Il va fallloir que je consulte à nouveau Annie, ma botaniste préférée.

instantsdevie54.canalblog.com

Ayant ignoré, au supermarché, le rituel "Tu vas la mettre où ?" de mon mari, j'ai trouvé dans la caverne d'Ali Baba qu'est notre atelier/cabane à outils/ dépotoir, une jolie corbeille reçue toute fleurie, l'an dernier, pour mon anniversaire.

L'écureuil polisson

Je me suis félicitée une fois de plus de tout garder. Chez moi, comme chez Lavoisier, « Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme ». Chaque chose trouve toujours une nouvelle vie et même souvent plusieurs vies successives. Comme ma mémoire faiblit avec l'âge, j'ai souvent la surprise de retrouver des "trésors" que j'avais oubliés. Pour moi aller dans ce local, c'est comme d'aller dans une brocante. J'y fais souvent d'intéressantes découvertes. Comme quoi même l'âge et la perte de mémoire ont des avantages. Il faut toujours voir le bon côté des choses  :)

Hier j'entends tout à coup un bruit métallique venant de la terrasse, comme si quelqu'un touchait à l'espalier en métal, qui est sur la terrasse. Je sors en ayant juste le temps de voir la queue d'un écureuil qui s'enfuyait.

Sachant qu'il a de la suite dans les idées et qu'il allait sûrement revenir sur cet espalier, je me suis munie de mon appareil photo. Je n'ai même pas attendu une minute derrière la porte-fenêtre avant de le voir grimper jusqu'à la corbeille, dans laquelle il a essayé d'entrer. 

 

L'écureuil polisson

La piètre qualité de l'image n'est pas due à un défaut de mon objectif, mais tout simplement au fait que mes vitres sont tellement sales qu'on voit à peine à travers. Oui j'ai honte, mais que voulez-vous, je ne peux pas être partout à la fois !

Je suis donc sortie pour obtenir des photos plus nettes. Comme je n'étais même pas à un mètre de lui, il a pris peur et s'est dépêché de descendre. 

Je le trouvais idiot de prendre tant de risques pour atteindre cette corbeille, dans laquelle il n'y avait rien de comestible. Mon mari, qui a eu la délicatesse de ne pas me dire que le plus idiot des deux n'était pas celui qu'on pensait, m'a fait remarquer que cette corbeille ressemblait à un nid. Ce pilleur de nids s'était donc sûrement dit qu'il allait pouvoir se régaler de quelques oeufs succulents.

L'écureuil polisson

Il est allé sur la marche du chalet de jardin, se laissant aimablement photographier. On sentait qu'il était à la recherche de quelque chose à se mettre sous la dent.

Pour celles et ceux qui se demandent quel est ce bel oiseau au premier plan, je précise que c'est une sculpture métallique sur laquelle les petits oiseaux aiment venir se percher ... et éventuellement faire caca.

L'écureuil polisson
L'écureuil polisson

Cet écureuil qui n'a peur de rien (en tout cas pas de moi) s'est ensuite précipité vers une mangeoire théoriquement réservée aux petits oiseaux et il s'y est empiffré sous mes yeux, sans le moindre scrupule.

 

L'écureuil polissonL'écureuil polisson
L'écureuil polisson

La prochaine fois je vous parlerai à nouveau de Birdie, qui a commencé à donner des cours de phonétique aux autres merles du lotissement.

Publié dans ÉCUREUILS

Partager cet article

Repost 0

La cage-mangeoire en osier

Publié le par Françoise Andersen

Vous vous êtes peut-être étonnés de voir, sur une autre photo, l'écureuil manger sur la pelouse et non pas, bien protégé, comme d'habitude, dans la cage-mangeoire des oiseaux.

La cage-mangeoire en osier

Le 20 septembre, c'était une des dernières fois où il a pu venir y prendre son repas quotidien. Quelques jours plus tard nous avons en effet démonté cette cage de son support pour la mettre à l'abri pour l'hiver.

La cage-mangeoire en osier

Elle est en osier et si nous ne la mettions pas à l'abri des intempéries, elle s'abîmerait.

J'ai déjà publié un article sur la réaction de l'écureuil, il y a deux ans,  en voyant que la cage avait disparu, mais je ne peux résister à la tentation de publier à nouveau ces images, qui me font toujours sourire.

La cage-mangeoire en osier
La cage-mangeoire en osier

"Non, mais j'hallucine grave ! Je ne vois plus la cage. J'ai peut-être des problèmes de vue. Ils n'ont pas pu me faire ça: partir sans penser que je risquais de mourir de faim pendant l'hiver. Il vaut mieux que j'aille vérifier ça de plus près".

 

La cage-mangeoire en osier

Eh ben oui, je dois me rendre à l'évidence. On ne peut plus avoir confiance en personne. Elle avait pourtant l'air bien gentille la pt'ite dame."

La cage-mangeoire en osier

"Il vaut mieux que je me dépêche de trouver le gîte et le couvert dans un autre jardin"

Rassurez-vous: il y a quelques rares habitants qui vivent dans le lotissement toute l'année et qui ne le laisseront pas mourir de faim. Il pourra entre autres aller chez mon amie Kirsten. Sa maison se trouve en bordure du lotissement et elle vit en pleine nature. Elle a donc encore plus de visites d'animaux que moi.

La cage-mangeoire en osier
La cage-mangeoire en osier

Publié dans ÉCUREUILS

Partager cet article

Repost 0

L'écureuil et le faisan

Publié le par Françoise Andersen

Mais que vois-je ? Un faisan est en train de me voler mes graines de tournesol.

L'écureuil et le faisan

Il est trop occupé à s'empiffrer. Il n'a même pas la curiosité de lever la tête de temps en temps. Alors mine de rien, je vais passer derrière lui en douce, pour aller lui faire face, mais pas trop près. Je suis courageux, mais prudent.

Je vais y aller mollo, en rampant doucement.

L'écureuil et le faisan
L'écureuil et le faisan

Suis-je bête ! J'avais oublié de baisser ma queue. Comme ca, c'est plus discret.

L'écureuil et le faisan

Zut, il m'a répéré

L'écureuil et le faisan

Apparemment je ne l'intéresse pas. Il s'est remis à manger tranquillement.

Finalement il ne me fait pas peur. Je crois que je peux même me permettre de faire le mariolle et lui montrer mon derrière. Peut-être qu'un petit prout malodorant le fera déguerpir.

L'écureuil et le faisan

Et voilà le travail. M'en voilà débarrassé.

L'écureuil et le faisan

Maintenant je peux manger tranquille.

Elle est pas belle la vie ?

L'écureuil et le faisan

Publié dans ÉCUREUILS, FAISAN

Partager cet article

Repost 0

Le fils de mon écureuil

Publié le par Françoise Andersen

J'étais un peu triste car, depuis des semaines, je n'avais plus la visite de mon écureuil. Je me disais qu'il n'était peut-être plus de ce monde. J'avais parfois vu deux jeunes écureuils se poursuivre à travers le jardin, mais ils ne semblaient pas intéressés par la cage-mangeoire. J'ai eu l'impression d'en avoir l'explication en voyant un jour l'un d'eux essayer d'y pénétrer, mais sans succès.

 

Mais il a dû s'entraîner entre temps, sans que je le voie, car hier je l'ai vu tout à coup à l'intérieur. Mais un faisan a soudain atterri sur le toit de la cage et le jeune écueuil s'est enfui en vitesse.

Le fils de mon écureuil

Il s'est  réfugié dans un arbre tout proche de la cage et, dès le départ du faisan,  il est revenu.

 

Vous vous demandez peut-être comment je peux savoir que c'est le fils de mon vieil écureuil et non pas sa fille. Alors regardez attentivement cette photo.   ;)

Le fils de mon écureuil

Il a d'abord fouiné un peu dans l'herbe, puis s'est dressé sur ses pattes de derrière pour voir s'il n'y avait aucun ennemi à l'horizon. Et puis il s'est lancé à l'assaut de la cage

Le fils de mon écureuil
Le fils de mon écureuil
Le fils de mon écureuil
Le fils de mon écureuil

Il n'a pas trouvé du premier coup comment entrer

Le fils de mon écureuil
Le fils de mon écureuil

Il a fini par trouver l'endroit où les barreaux étaient un peu plus écartés (il a dû avoir une pensée émue pour feu son père qui avait exécuté ce travail il y a 2 ans). .

Le fils de mon écureuil

Une fois bien rassasié, il est redescendu en vitesse et est reparti au grand galop.

 

Le fils de mon écureuil

J'espérais le revoir ce matin et j'avais versé une bonne portion de cacahouètes dans la cage hier soir, mais ce coquin s'est levé plus tôt que moi et il ne restait plus rien quand je suis allée voir, m'étonnant qu'il ne soit pas venu.

J'aurai peut-être plus de chance demain main.

Mais de toute facon, je m'estime heureuse d'avoir pu faire hier ce petit reportage.

Publié dans ÉCUREUILS

Partager cet article

Repost 0

LA MAMAN ÉCUREUIL QUI ATTENDAIT DES PETITS

Publié le par Françoise Andersen

éjà publié 

 

L’écureuil qui vient régulièrement se nourrir dans mon jardin, est très agile et très rapide, surtout quand il s’agit d’aller voler les graines des mésanges, dans la grande cage en osier qui leur sert de mangeoire. Très souvent, je vois sa queue qui pend à l’extérieur. Cela veut dire qu’il a réussi, une fois de plus, à se faufiler entre les barreaux, qui sont pourtant très rapprochés. Je ne le vois jamais manger ou boire sur le gazon, comme le font les faisans. Il préfère apparemment être en hauteur. Quand il grimpe aux arbres, il va tellement vite que j’ai du mal à le suivre du regard.

 

                           

 

Quand je suspends une boule à une branche, à l’aide d’une ficelle, celle-ci ne résiste pas longtemps à ses petites dents aiguisées. Une fois qu’il est parvenu à la couper, il s’enfuit en vitesse avec son précieux butin pour aller le déguster ailleurs. Le jour où la photo a été prise, nous venions d’arriver au Danemark. Il devait être affamé, car 10 minutes plus tard, il était encore là à s’empiffrer et le filet était presque vide. J’avais peur que ce petit glouton se rende malade, alors je suis sortie pour qu’il s’arrête. Il s’est enfui mais, apparemment, il n’était pas encore rassasié car, à peine avais-je tourné le dos qu’il recommençait. Je l’ai donc laissé terminer son repas pantagruélique.

 

Ensuite je ne l’ai plus vu pendant plusieurs jours. Je suppose qu’il a fait une bonne indigestion ! Je me suis fait vraiment du souci pour lui, jusqu’à ce qu’il finisse par réapparaître un beau matin, en pleine forme.

 

Puis un jour j’ai remarqué que, contrairement à ses habitudes, il mangeait, sur l’herbe, des graines que les oiseaux avaient laissées tomber. Mon mari m’a fait remarquer qu’il avait grossi. Il m’a reproché de trop bien le nourrir et d’en faire un écureuil obèse. En effet il avait vraiment pris de l’embonpoint et son petit ventre blanc commençait à s’arrondir. Devais-je le mettre au régime ?

 

J’ai compris la cause de cette prise de poids quand j’ai vu, un jour, que son ventre ressemblait carrément à une boule. Il n’y avait pas de doute. Il s’agissait d’une maman écureuil qui attendait des petits. Elle était si mignonne : elle se tenait le ventre, comme le font les femmes enceintes.

 

 

Il fallait que je m’occupe bien d’elle pour qu’elle fasse de beaux bébés. J’ai donc mis sur la pelouse de la nourriture et de l’eau dans des petites coupes puisque, apparemment, 

elle ne grimpait plus aussi facilement qu’avant. Mais elle, qui avait si souvent volé la nourriture des petits oiseaux, a été à son tour victime de vol de la part du faisan. Celui-ci semblait très heureux qu’on lui serve ainsi dignement à boire et à manger, alors qu’avant il devait se contenter des graines qui traînaient sur la pelouse. La maman écureuil avait peur de lui et devait donc désormais attendre qu’il s’en aille.

 

Ensuite je ne l’ai plus vue pendant longtemps. Je me suis inquiétée à nouveau. Est-ce que la naissance s’était bien passée ? Est-ce que les petits allaient bien ? Je ne pensais pas que j’aurais la chance de les voir, mais un jour, sur la terrasse, j’ai pu photographier de très près un des bébés écureuils. Il n’avait pas encore appris à se méfier des animaux et des hommes et ma présence ne l’a pas du tout gêné. C’était le portrait craché de sa maman. On pourrait croire que tous les écureuils se ressemblent, mais c’est faux. Même dans le cas de la même race (l’écureuil roux) il y en a qui ont le ventre plus ou moins blanc, une queue qui est bien fournie ou qui, au contraire, ressemble presque à une arête de poisson ; parfois ils ont une zone plus sombre au milieu du dos, etc. Ce bébé écureuil était en tout cas très mignon et j’espère qu’il va revenir dans mon jardin cet été. Mais il sera devenu adulte et je ne suis pas sûre que je pourrai faire la différence entre lui et sa maman.

                                    -ooOoo-
 
J'ai déjà publié cette histoire, il y a quelques années, sur le site de l'école communale de Martigny (Suisse
 

 

 

Publié dans ÉCUREUILS

Partager cet article

Repost 0

Le retour de "mon" écureuil

Publié le par Françoise Andersen

 

 J'avais les deux appareils dans mes mains, car je m'apprêtais à les mettre dans un sac pour les emporter au bord de la mer, où nous voulions chercher un peu de fraîcheur. La température frisait en effet les 30 degrés. Tout d'un coup j'ai apercu un écureuil sur la pelouse. Je l'ai regardé un moment, ravie et incrédule, sans même penser à le photographier. Mais quand il s'est dirigé vers la cage-mangeoire, j'ai posé mon appareil sur la table et pris celui de mon mari qui a un zoom plus puissant.

 

       P1080499.JPG

 

Le temps que l'écureuil arrive au pied de la cage, j'étais prête à le photographier, alors qu'il fouinait dans l'herbe à la recherche de graines de tournesol, que les oiseaux avaient fait tomber. J'étais contente d'avoir à nouveau un écureuil dans le jardin, mais je ne savais pas si c'était "mon" écureuil.

 

Quand il a levé la tête et que j'a vu qu'il reconnaissait la cage, je n'ai plus eu de doutes: c'était bien "mon" écureuil. Il s'est dressé sur ses quatre pattes, comme pour mieux voir. On aurait presque dit un chat. Je ne l'avais jamais vu ainsi.

 

       P1080497.JPG

 

 

Quelques secondes plus tard, il se metttait debout, le regard toujours levé vers la cage. On aurait presque dit qu'il souriait de plaisir. 

 

       P1080498.JPG

 

Il est monté si vite le long du support que je n'ai pas eu le temps de prendre une autre photo. Mais je suppose que je vais avoir plein d'occasions de faire de jolis clichés.

 

J'ai été vraiment contente pour lui qu'il ait retrouvé la "cage-mangeoire" des oiseaux, où il avait l'habitude de venir voler leurs graines de tournesol.   

 

 

         DSCN8745-copie-1.JPG

 

 

Il m'avait à la fois amusée et fait de la peine, lors de notre départ, l'an dernier, quand il s'était aperçu, avec effroi, que la cage avait disparu.

 

Pour lire le début de cette histoire cliquez sur le lien ci-dessous.

 

Publié dans ÉCUREUILS

Partager cet article

Repost 0

Mon petit écureuil coquin

Publié le par Françoise Andersen

 

L'été, au Danemark, dans notre jardin, j'ai la visite d'animaux sauvages (écureuils, lièvres, chevreuils, hérissons). Mes préférés sont les écureuils et, plus particulièrement, celui-ci qui vient tous les jours et qui est presque apprivoisé.

 

          P1060033-copie-1

 

C'est un petit délinquant très malin et déterminé, qui ne recule pas devant des cambriolages risqués, parfois même avec effraction. 

 

            J'ai pu, à plusieurs reprises, le prendre en flagrant délit.

 

 

                               023

 

 

Jusqu'à cette année, il n'avait pas pu avoir accès à la petite cage-mangeoire en osier, dont les barreaux étaient très rapprochés et lui en interdisaient l'accès. Mais un beau matin, que vois-je ? Il avait réussi à y pénétrer, par effraction, en grignotant et cassant trois barreaux.

 

 

                                          DSCN8405.JPG       

 

J'étais bien ennuyée: comment conciler mon envie de nourrir les petits oiseaux tout en donnant aussi à l'écureuil la possibilité de venir manger des graines de tournesol, en toute légalité, sans qu'il ait besoin d'avoir recours à des actes de vandalisme ? 

 

J'ai donc trouvé une solution: j'ai acheté la même cage-mangeoire en taille XXL. Les barreaux étant plus espacés, j'espérais qu'il pourrait s'y glisser sans faire de dégâts et que lui et les oiseaux y viendraient, à tour de rôle. 

 

Juste après l'installation de la cage, une tourterelle a essayé en vain d'y pénétrer, et c'était parfait, mon but étant de nourrir les petits oiseaux et non pas tous les pigeons du voisinage.

 

 

                                DSCN8569.JPG

 

 

Mais en même temps, je me suis dit: "Puisque cette petite tourterelle ne peut pas entrer, comment mon écureuil va-t-il faire ?"

 

Très vite cette cage a attiré également la convoitise du pic épeiche. La perplexité se lisait sur son visage. Enfin vous voyez ce que je veux dire...

 

 

                   P1050976.JPG

 

 

J'ai dû attendre le lendemain matin pour assister aux  tentatives infructueuses de mon petit coquin d'écureuil. En effet, il a l'air tout mignon, mais en fait c'est un prédateur. Il est l'ennemi des oiseaux, dont il mange les oeufs (et parfois même les oisillons) dans leurs nids. 

 

 

                        P1050906 

 

                            P1050907-copie-1

 

                   P1050910

 

 

S'il est reparti bredouille le premier jour, c'est qu'il n'avait pas encore procédé à d'indispensables travaux de réaménagement de la cage.  Une fois ces travaux effectués, y entrer a été pour lui un jeu d'enfant.

 

 

                     7982652575_35f39da17f_z.jpeg

 

                       

 

Les barreaux sont partout deux par deux, comme on peut le voir sur les photos précédentes.  Mais si vous regardez bien, dans le trou d'où pend sa queue, on voit que, le lendemain, il n'y en avait plus qu'un à un endroit, car il avait grinoté l'autre en bas et en haut, afin de s'en débarrasser. Cela lui a permis d' écarter plus facilement le barreau restant et d'agrandir ainsi l'ouverture, afin de s'y faufiler.  On voit bien que le barreau qui est à gauche de la tige métallique est légèrement arqué.

 

Mais le jour du départ pour la France est arrivé, et nous avons dû démonter la cage, pour qu'elle ne s'abîme pas pendant l'hiver, à cause des intempéries.

 

Quel drame pour mon pauvre petit écureuil, qui m'a vraiment fait mal au coeur. Il s'est passé alors une sorte de phénomène de télépathie entre lui et moi et j'ai lu dans ses pensées. Je vous les confie ici :                          

 

1.  "Non, mais j'hallucine grave ! Je ne vois plus la cage. J'ai peut-être des problèmes de vue. Ils n'ont pas pu me faire ça: partir sans penser que je risquais de mourir de faim pendant l'hiver. Il vaut mieux que j'aille vérifier ça de plus près"

 

                                                                                         

                                    3.JPG   

 

2. Eh ben oui, je dois me rendre à l'évidence. On ne peut plus avoir confiance en personne. Elle avait pourtant l'air bien gentille la pt'ite dame."

 

                                  2-copie-1.JPG

 

 

3. "Il vaut mieux que je me dépêche de trouver le gîte et le couvert dans un autre jardin"

 

DSCN8812.JPG 

 

 

De retour en France, je pensais souvent à lui et j'étais un peu inquiète à son sujet. Heureusement j'ai trouvé ceci sur un site pour enfants: 

 

"L'écureuil ne fait pas partie des animaux qui hibernent. Il fait des provisions durant tout l'été pour pouvoir manger pendant l'hiver. Il cache sa nourriture un peu partout (dans le creux des arbres, dans la terre, sous la neige...). Il entasse ainsi des graines, des glands, des champignons, des escargots, des insectes... Comme il ne les retrouve pas toujours, certaines graines se mettent à germer et font des arbres. Quand il fait très froid, l'écureuil peut toutefois rester calfeutré dans son nid plusieurs jours."

 

Étant donné que tout l'été nous l'avons vu faire des provisions dans la pelouse, j'ai été rassurée. Heureusement qu'il a été prévoyant !

 

    P1060241

 

Publié dans ÉCUREUILS

Partager cet article

Repost 0

L'écureuil cambrioleur

Publié le par Françoise Andersen

 

 

 

 

Chaque année, nous quittons Thonon pour aller passer l’été dans notre petite maison, au bord de la Baltique, en pleine nature. J’y retrouve avec joie tous "mes" animaux. Certains (les lièvres et les chevreuils) ne font que traverser le jardin. D’autres viennent s’y nourrir, comme mon gentil petit écureuil.

Au début il laissait les oiseaux manger tranquillement sur la terrasse.

Mais un jour il a investi la mangeoire et a trouvé la nourriture à son goût. Il a donc pris l’habitude de venir plusieurs fois par jour voler les graines de tournesol de mes pauvres petits oiseaux.

Il fallait absolument les aider. Alors j’ai placé à leur intention, en hauteur, une autre mangeoire avec une toute petite ouverture devant. J’avoue que j’ai été trés naîve en m’imaginant que l’écureuil n’allait pas pouvoir y avoir accès. Il a grimpé à toute vitesse et a entré sa tête dans la mangeoire pour manger les graines.C’était très drôle à voir, cette moitié d’écureuil qui pendait de la mangeoire. Heureusement qu’un oiseau de proie ne passait pas par là, car il aurait été une victime facile. Mais cela montre à quel point "mes" animaux sont confiants. Mon jardin est pour eux une sorte de réserve où ils pensent apparemment que rien de mal ne peut leur arriver.

Mais il me fallait trouver une autre solution pour que mes petits oiseaux puissent manger en paix. J’ai donc acheté une grosse cage en osier, me disant qu’ils pourraient entrer et sortir à travers les barreaux, mais que ceux-ci étaient trop rapprochés pour que l’écureuil puisse y entrer.

Mais je me trompais car, dès le lendemain, j’ai pu voir "l’écureuil cambrioleur" en train de manger tranquillement au milieu de la cage. Il avait réussi à écarter deux barreaux, afin de pouvoir entrer et sortir à son gré.

Je me suis donc avouée vaincue et les oiseaux aussi. Ils attendent sagement dans les arbres que ce petit voleur soit rassasié, pour entrer à leur tour manger dans la cage. En fait, tout se passe très bien. Si seulement les humains pouvaient s’entendre aussi bien entre eux que les animaux !

A l’automne, je quitte le Danemark sans mauvaise conscience, car je sais que mes animaux iront se nourrir tout l’hiver chez mon nouveau voisin. Celui-ci aime tellement les animaux qu’il dépense une fortune en noisettes, graines de tournesol, boules de graisse, etc. Il achète par exemple les graines de tournesol par sac de 15 kg ! Avant que je l’aie comme voisin, je devais toujours attendre quelques jours, en mai, avant que les animaux reprennent l’habitude de venir manger dans mon jardin. Mais il m’a fait la surprise l’an dernier de mettre des graines de tournesol chez moi 8 jours avant mon arrivée, pour que je retrouve tout de suite tous "mes" animaux. D’ailleurs, en parlant d’eux, il dit "nos animaux". Quelle chance pour moi que la maison d’à côté ait été achetée par un ami des bêtes !

 

                                                            -ooOoo-

 

J'ai déjà publié cette histoire, il y a quelques années, sur le site de l'école communale de Martigny (Suisse)

 http://zwook.ecolevs.ch/martigny/zwook/enfants/histoiresvraies

 

 

 

 

 

 L’écureuil cambrioleur

Chaque année, nous quittons Thonon pour aller passer l’été dans notre petite maison, au bord de la Baltique, en pleine nature. J’y retrouve avec joie tous "mes" animaux. Certains (les lièvres et les chevreuils) ne font que traverser le jardin. D’autres viennent s’y nourrir, comme mon gentil petit écureuil.

Au début il laissait les oiseaux manger tranquillement sur la terrasse.

Mais un jour il a investi la mangeoire et a trouvé la nourriture à son goût. Il a donc pris l’habitude de venir plusieurs fois par jour voler les graines de tournesol de mes pauvres petits oiseaux.

Il fallait absolument les aider. Alors j’ai placé à leur intention, en hauteur, une autre mangeoire avec une toute petite ouverture devant. J’avoue que j’ai été trés naîve en m’imaginant que l’écureuil n’allait pas pouvoir y avoir accès. Il a grimpé à toute vitesse et a entré sa tête dans la mangeoire pour manger les graines.C’était très drôle à voir, cette moitié d’écureuil qui pendait de la mangeoire. Heureusement qu’un oiseau de proie ne passait pas par là, car il aurait été une victime facile. Mais cela montre à quel point "mes" animaux sont confiants. Mon jardin est pour eux une sorte de réserve où ils pensent apparemment que rien de mal ne peut leur arriver.

Mais il me fallait trouver une autre solution pour que mes petits oiseaux puissent manger en paix. J’ai donc acheté une grosse cage en osier, me disant qu’ils pourraient entrer et sortir à travers les barreaux, mais que ceux-ci étaient trop rapprochés pour que l’écureuil puisse y entrer.

Mais je me trompais car, dès le lendemain, j’ai pu voir "l’écureuil cambrioleur" en train de manger tranquillement au milieu de la cage. Il avait réussi à écarter deux barreaux, afin de pouvoir entrer et sortir à son gré.

Je me suis donc avouée vaincue et les oiseaux aussi. Ils attendent sagement dans les arbres que ce petit voleur soit rassasié, pour entrer à leur tour manger dans la cage. En fait, tout se passe très bien. Si seulement les humains pouvaient s’entendre aussi bien entre eux que les animaux !

A l’automne, je quitte le Danemark sans mauvaise conscience, car je sais que mes animaux iront se nourrir tout l’hiver chez mon nouveau voisin. Celui-ci aime tellement les animaux qu’il dépense une fortune en noisettes, graines de tournesol, boules de graisse, etc. Il achète par exemple les graines de tournesol par sac de 15 kg ! Avant que je l’aie comme voisin, je devais toujours attendre quelques jours, en mai, avant que les animaux reprennent l’habitude de venir manger dans mon jardin. Mais il m’a fait la surprise l’an dernier de mettre des graines de tournesol chez moi 8 jours avant mon arrivée, pour que je retrouve tout de suite tous "mes" animaux. D’ailleurs, en parlant d’eux, il dit "nos animaux". Quelle chance pour moi que la maison d’à côté ait été achetée par un ami des bêtes !

 

 

 

Publié dans ÉCUREUILS

Partager cet article

Repost 0

Un nouveau convive

Publié le par Françoise Andersen

Les écureuils viennent à des heures différentes. Celui de  10 heures était reconnaissable à sa queue. Elle est presque plate et très large. Il y a une raie claire au milieu.

 

L'an dernier celui avec la queue "arête de poisson" venait tous les matins à 9h25. On aurait pu régler sa montre sur lui.


 

                                 P1080536


 

Il ressemblait à celui d'hier, mais il était gris aussi sur le front, et avait une raie blanche sur le coup et le ventre.


 

                                P1080531

 

 

Je suis devenue physionomiste, dans la catégorie "écureuil"  


Publié dans ÉCUREUILS

Partager cet article

Repost 0

Vieil écureuil grisonnant ?

Publié le par Françoise Andersen

Pendant que nous prenions notre petit-déjeuner, j'ai vu tout à coup un écureuil dans le jardin. Mais ce n'était pas le "mien", car son pelage était gris sur le dos.

 

En effet, l'an dernier aussi, j'avais la visite de plusieurs écureuils que j'arrivais á reconnaître: il y avait, en plus de celui-ci, l'écureuil avec une queue qui ressemblait à une arête de poisson, celui qui - au contraire - avait une queue rousse très fournie, celui qui n'avait qu'un peu de blanc sur le ventre, etc. Je sais reconnaître "le mien" tout de suite, car il est très blanc sur le cou et le ventre et aussi parce qu'il a un "visage" très expressif. C'est lui qui avait été si choqué par la disparition de la cage avant notre départ et qui avait été si content de la retrouver, il y a quelques jours. 

 

Je ne sais pas si l'écureuil que j'ai vu aujourd'hui a des poils gris à cause d'un âge avancé  ou bien tout simplement si c'est de naissance.


 

 

                 P1080513.JPG

 

 

 

Il connaissait en tout cas le truc pour entrer par effraction dans la cage-mangeoire des petits-oiseaux, car il a vite grimpé le long du support.


 

                           P1080508.JPG

 

 

Il a trouvé "l'entrée" du premier coup. L'an dernier son "collègue" avait grignoté la base d'un barreau, que j'avais retrouvé sur la pelouse, agrandissant ainsi l'espace à cet endroit précis. 


 

 

                                                   P1080518.JPG

 

 

 

Il est resté là à se goinfrer pendant tout le temps qu'a duré notre propre petit-déjeuner. 


 

 

    P1080527.JPG

 

Je crois que je vais être obligée, comme mon voisin Bent, d'acheter les graines de tournesol en gros, par sac de 10 kg, car je nourris apparemment toute la gent animale du lotissement.

 


Publié dans ÉCUREUILS

Partager cet article

Repost 0

1 2 > >>