Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Joie d'enfant (communauté Ombre et Lumière)

Publié le par Françoise Andersen

                   Pour  la communauté  "Entre ombre et lumière" de

 

                       Hauteclaire             http://hauteclaire.over-blog.com/

            

                     Thème:: Séquence ÉMOTION   choisi par Joelle


 

 

J'ai choisi de vous montrer l'immense joie de LINA (l'autre de mes deux petites-filles d'adoption), le jour de ses 4 ans, quand elle a ouvert un cadeau qu'elle avait tant désiré. 


 

                     P1070036.jpg

 

 


 


 

 

 


Partager cet article

Repost 0

Blog-test sur la nouvelle plateforme OB

Publié le par Françoise Andersen

Depuis avant-hier, je me bats avec le nouveau système. Peut-être que je me trompe, mais il me semble que c'est beaucoup plus compliqué pour rédiger des articles et insérer des photos au bon endroit.

 

Je ne vais pas être très présente ici tant que j'essaierai de découvrir le nouveau système. Si cela me rend trop dingue, j'essaierai ailleurs.  

 

Je suis assez fière d'être quand même arrivée à créer quelque chose de pas mal. Mais il faudrait pouvoir le remplir maintenant ce blog !

 

Soit mon ordinateur est tràs malade, soit cette version n'est pas encore au point car parfois je peux mettre une photo et parfois, avec la même photo venant du même fichier, on me dit que le format est invalide. 

 

Si vous le voulez, vous pouvez jeter un coup d'oeil sur ce lien. Pour l'instant ce blog-test est encore vide. 

 

                           http://viefrancodanoise.over-blog.com/

Partager cet article

Repost 0

Casse-tête - Thème - CROIX

Publié le par Françoise Andersen

Pour le casse-tête de la semaine de Sherry           http://www.sherry29.com/ 

 

                               Thème                 CROIX

 

                     546.JPG 

 

La première fois que nous sommes allés au Mont-Forchat, lors d'une randonnée qui partait de Trés-le-Mont, commune de Lullin (Haute-Savoie),  nous avons été très étonnés de trouver, dans une clairière, une minuscule chapelle en bois. Nous avons pu nous reposer un peu, à l'ombre, sur l'un des troncs d'arbres qui sont disposés en cercle autour de la chapelle. 

 

Nous avons appris ensuite que ce lieu servait de halte pour le pélerinage qui se termine au sommet du Mont-Forchat, au pied de la statue de Saint-François de Sales. Il y a deux autels: un petit à l'intérieur et un plus grand à l'extérieur, où l'on célèvre un office religieux, lors des pélerinages. A droite du petit autel, il y a un tableau relatant la vie de St-François. 

 

Vous pouvez voir un autre article sur le Mont-Forchat dans ce blog.

http://histoires.vraies.over-blog.com/article-prendre-de-la-hauteur-116038672.html

 

J'ai bien sûr choisi cette photo, à cause des trois croix

 

Mais j'aurais pu aussi bien choisir cette croix de Savoie, viennoiserie typiquement savoyarde

 

 

                                  6-croix-savoie-170x170.jpg

           Source: http://www.lecomptoirdupain.net/pages/accueil.htm

 

 

Ou encore celle qu'on voit maintenant sur les plaques d'immatriculation. Avant il y avait juste écrit Rhône-Alpes en biais et les gens collaient dessus une croix de Savoie. Les autorités ont sûrement regretté leur choix de logo et désormais on peut voir la croix de Savoie sur les plaques 73 (Savoie) et Haute-Savoie (74)

 

 

                                images-1.jpeg

 

 

La croix de Savoie est presque identique au drapeau danois à part que sur le drapeau danois, un côté de la croix est plus grand. Quand des Danois viennent en Haute-Savoie ils s'étonnent toujours, en croyant voir partout le drapeau danois.

 

 

                                                images-3.jpeg

 

Si cela vous intéresse, vous pouvez lire l'histoire et la légende du drapeau danois sur le site officiel du Danemark

 

                   http://denmark.dk/fr/en-bref/le-drapeau-national/

 

      Les autres pays scandinaves ont aussi une croix sur leur drapeau:

 

Finlande: croix bleue sur fond blanc

Norvège: croix bleue / blanche sur fond rouge

Suède : croix jaune sur fond bleu

 

                                                                   Drapeau de Finlande Finlande

 

                                                                   Drapeau de Norvège Norvège

 

                                                                   Drapeau de Suède Suède,

 

         Rajout de dernière minute:  une des stations du calvaire

                                           de la Pointe de Miribel,

                                 Ajonc / Plaine-Joux, Haute-Savoie

 

         PICT2976.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

Arrivée des hirondelles à Thonon dans un ciel gris

Publié le par Françoise Andersen

 


                Pour la communauté de Ker Mary  "Petit coin de ciel"              

 

                               http://ker-mary.over-blog.com/


 

 

         P1070645-copie-1.JPG

 

On ne peut pas tout avoir: j'avais attendu, espérant que le ciel allait s'améliorer, mais il est resté gris. En revanche j'ai vu les hirondelles arriver. J'espère qu'elles ne se sont pas trompées et qu'elles annoncent l'arrivée définitive du beau temps.

 

En fait ce ne sont pas des hirondelles mais des martinets, mais c'est la même famille.

 

Voici la différence:

 

"Le martinet a des ailes plus longues et en arc de cercle et le ventre brunâtre, et non blanc ou blanc-roussâtre. Il niche dans des fissures et des trous en ville.

Le martinet se différentie de l’hirondelle par une couleur plus sombre et son habitude à voler en groupe poussant des cris perçants en se poursuivant mutuellement.

Le martinet ne se pose quasiment jamais. Il dors même en vol ! Les oiseaux posés sur des fils téléphoniques sont des hirondelles."

Source :     

http://www.centpourcentnaturel.fr/post/2008/05/16/Hirondelles-et-martinets 

 

                             Swift-up-close.jpeg.jpeg

 

                                      Photo   WIKIPEDIA

 

Ils étaient nombreux, mais le temps que je sorte mon appareil,  ils avaient disparu, sauf le retardataire que j'ai réussi à photographier. 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

Les "kolonihaver" danois

Publié le par Françoise Andersen

Avant d'acheter, au bord de la Baltique, notre petit maison danoise en 1999 pour y passer l'été, et de séjourner en France le reste de l'année, nous avions déjà le même rythme de vie. En effet nous habitions en appartement dans la banlieue de Copenhague, mais de mai à septembre, si le temps le permettait, nous habitions "au jardin" dans notre petit cabanon, à 2 km de l'appartement.

 

Le terrain faisait 350 m2 et la maison environ 30 m2. Question confort ce n'était pas terrible. Les toilettes (chimiques) était à l'extérieur et la douche, qu'on ne voit pas sur la photo, en plein air, à droite, dans un coin entre la cuisine et la chambre, protégée par un rideau. Mais étant donné que l'appartement n'était pas loin, nous y allions pour relever le courrier, laver le linge et - s'il faisait froid - y prendre notre douche.

 

Mais d'autres personnes vivaient là, sans interruption, du 1er avril au 1er octobre. En dehors de cette période l'eau était coupée, les éboueurs ne passaient plus et il était interdit d'y habiter


 

P1060464-copie-1

 

 

Dans les années 40, une usine qui se trouvait à l'endroit du lotissement actuel avait fermé. Les ouvriers avaient décidé de faire un emprunt commun, d'acheter le terrain en copropriété et de le diviser entre eux en parcelles.

 

Quand nous avons acheté notre parcelle, il y avait encore d'anciens ouvriers de l'usine et même si les gens étaient propriétaires au lieu de louer leur parcelle à la commune, comme c'est le cas pour les vrais "kolonihaver" (jardins ouvriers) le lotissement en avait l'aspect et fonctionnait de la même façon. Vous pourrez lire plus loin un article trouvé sur le Net et qui décrit les "kolonihaver". 

 

Contrairement aux jardins ouvriers français, c'est non seulement un endroit où l'on vient jardiner mais une sorte résidence résidence secondaire pour les citadins qui n'ont pas les moyens de s'acheter une "maison d'été" à la campagne ou au bord de la mer ou qui veulent avoir une oasis de verdure pas loin de leur appartement. 


J'aimais beaucoup l'atmosphère très conviviale qui régnait dans notre lotissement. On se parlait, on s'invitait à boire un verre. L'échelle des valeurs était assez spéciale: on était jugé  sur la manière dont on s'occupait de son jardin. Étaient respectés ceux qui avaient un jardin bien entretenu et très joli et l'opprobre s'abattait sur ceux qui par exemple ne tondait pas leur pelouse régulièrement. 

 

Et puis peu à peu les anciens ont disparu et le lotissement a éveillé la convoitise des "bobos". Les "kolonihaver" (qu'on loue à la commune) et les jardins en copropriété, comme le nôtre, sont devenus à la mode. L'ambiance est devenue beaucoup moins conviviale.

 

Nous avons vendu quand nous sommes partis pour la France et je ne sais pas comment c'est maintenant. Je pense que les vrais "kolonihaver" ont gardé leur âme. 


EXTRAIT D'UN ARTICLE TROUVÉ SUR LE NET:

http://www.easyvoyage.com/actualite/les-jardins-fleuris-de-copenhague-298

 

>>Autour de quelques bières, Arne, Kurt et Sven préparent dans la bonne humeur l'ouverture, le 1er avril, de la saison 2005 de "Anno Vennelyst 1892", le plus ancien carré de jardins ouvriers de Copenhague, situé près des vieux remparts de la capitale danoise. Le trio administre les 237 petits lopins de terre et cabanons de bois, appelés en danois "kolonihaver" construits en divers styles le long de ruelles romantiques, où l'on ne voit que des vélos, et où règne une atmosphère champêtre d'une autre époque. La tradition des "kolonihaver" remonte à 1884 lorsqu'un entrepreneur, Joergen Bertelsen, loue à Aalborg (nord) plus de 100.000 m2 de terrains communaux, qu'il partage en 85 parcelles. Mises en location, elles s'arrachent en un temps record par des citadins habitant des appartements exigus, qui rêvaient d'avoir leur coin de verdure. Depuis ces jardins sont devenus une part de la vie des travailleurs des villes. En 1904, il y avait jusqu'à 20.000 jardins ouvriers dans le pays, dont 6.000 à Copenhague. En 2005, leur nombre dépasse les 62.000. Dans les temps de crise et de chômage, les kolonihaver, ouverts du printemps à l'automne, ont constitué un complément précieux de nourriture et de revenus. "Ce n'est plus le cas, aujourd'hui. On cultive le jardin pour son plaisir, mais l'âme qui imprègne les lieux est la même" reconnaît Arne Liljekvist, la soixantaine, qui règne sur "Vennelyst" depuis 9 ans. "Tu ne peux pas vendre ton jardin ouvrier seul. C'est le conseil de l'association qui décide souverainement du prix et de l'acquéreur au vu de la liste d'attente de plus de 200 personnes", dit-il. Le succès est tel qu'"on a arrêté d'inscrire les gens pour un hypothétique achat, car personne ne déménage ici et on se transmet ce petit coin de verdure comme un héritage, de père au fils". Les jardins sont en train de perdre leur âme se lamentent certains face à l'arrivée de fils d'ouvriers embourgeoisés. "C'est devenu presque tendance d'avoir un kolonihave" constate Pernille Trandberg, auteur d'un livre sur ce sujet. Première condition pour y accéder: habiter dans un appartement et ne pas posséder de résidence secondaire ou de terrain. <<

Source AFP.

Partager cet article

Repost 0

La douceur

Publié le par Françoise Andersen

 

Pour le casse-tête de la semaine de Sherry           http://www.sherry29.com/ 

 

                               thème                 DOUCEUR   

           

                                                                 

La douceur d'un doudou tout doux, que j'ai fait pour Léa, ma petite voisine syrienne, dont les mamies sont très loin et pour qui "Mamie Françoise" est une mamie de substitution

 

 

 

                     DSCN4012.JPG

Partager cet article

Repost 0

Brûlage de déchets verts à l'air libre

Publié le par Françoise Andersen

Mary s'est plainte dans un commentaire du brûlage de déchets à la campagne et cela m'a rappelé une anecdote datant de novembre 2012.

 

 

Un jour j'ai vu un gros nuage de fumée passer devant les fenêtres de l'appartement. Il venait d'un jardin d'une des villas proches de notre immeuble.

 


                          Bruler-les-dechets-verts-pollue_large.png

 

J'aurais pu descendre parler à ce monsieur indélicat, mais je ne l'ai pas fait pour deux raisons: d'une part j'aurais été directement exposée à la fumée et d'autre part ne le connaisssant pas , j'ignorais comment il allait réagir. Je pensais que, dans le meilleur des cas, il allait me dire qu'il était chez lui et que ça ne me regardait pas. Au pire il aurait pu devenir agressif.

 

J'ai donc choisi de lui écrire une lettre, afin d'essayer que cela ne se reproduise plus. Je savais que pendant notre long séjour au Danemark les habitants de l'immeuble avaient souvent été gênés par la fumée venant de son jardin, mais que personne n'avait osé se plaindre.

 

Je suis donc allée mettre dans sa boîte une lettre dans laquelle je lui disais ceci: 


>>Monsieur

 

J'habite dans la petite copropriété qui jouxte votre jardin. J'ai été

très incommodée hier par la fumée. 

 

Je me permets donc de vous envoyer une copie de la circulaire

de 2011 concernant l'interdiction de brûler des déchets verts à l'air libre.

J'ose espèrer que cela ne se reproduira plus.


Bon dimanche

 

Françoise Andersen             Email francoise.andersen@gmail.com

 

PS Je précise qu'hier nous étions déjà en ”alerte pollution” <<

 

***********************************************************************************************************   

J'ai eu le lendemain l'agréable surprise de trouver cette réponse parmi mes mails.

 

 

>>Madame,


J'ai pris bonne note de votre message documenté. Le ton courtois que vous lui donnez mérite largement mes sincères excuses pour le désagrément effectivement occasionné. Il est vrai que les fumées générées ont été particulièrement désagréables. A l'avenir, je tâcherai de ne pas renouveler ce type d'opération.

Je vous pris de croire, Madame, cher voisine, à l'expression de mes sincères salutations.
signé  ........... <<

 

Il n'a plus jamais récidivé. Peut-être que la fin du texte  de la circulaire de 2011 que j'avais jointe à ma lettre a eu également un effet dissuasif:

 

>>Que risque-t-on ?
  En cas de non respect, une contravention de 450 euros peut être appliquée (article 131-13 du nouveau code pénal).<<

 

 


Partager cet article

Repost 0

Mon album Flickr

Publié le par Françoise Andersen

Hier en voyant des xylocopes qui butinaient mes pensées, j'ai voulu vous les présenter et j'ai recherché, en vain, des vieilles photos qui doivent être quelque part (mais où ...?? ) dans l'innomable désordre de mes archives. En effet ceux de cette année ne me connaissent apparemment pas encore et ils s'enfuient dès que je m'approche avec mon appareil.

 

Heureusement avant de tenir ce blog. je mettais régulièrement des photos dans mon album (gratuit) sur Flickr, dans lequel j'ai plus d'ordre.

 

                       http://www.flickr.com/photos/frandersen/

 

En plus  des photos de xylocopes que je cherchais, j'ai trouvé avec plaisir beaucoup de photos que j'avais oubliées, entre autres ce cygne que j'ai photographié il y a quelques années dans le port de Thonon, où le soleil faisait de jolis reflets dans l'eau. On dirait presque que c'est dessiné sur la photo.


 

      5264147162_42f2fbdcbc_b.jpg

 

                               http://www.flickr.com/photos/frandersen/5264147162/in/set-72157625869917317

 

 Ce cygne m'a rappelé mes 12 ans. Mon professeur de musique m'avait choisie pour réciter un poème de Sully Prudhomme (Le Cygne) lors de la fête de la distribution des prix au lycée.

 

                          Texte:    http://www.revue-texto.net/Reperes/Cours/Mezaille/cygnsully.html

 

Il m'accompagnait au piano. C'était le temps où je rêvais d'être actrice et je considérais donc cela comme ma première entrée sur scène.

 

Mais ma carrière si prometteuse   ;))  s'est arrêtée là. Je rêvais en effet d'être une grande tragédienne. Je me voyais en Antigone, mais en regardant dans la glace mon léger surpoids et ma grosse bouille hilare, je me suis dit que je n'avais vraiment pas le physique de l'emploi.

 

Je n'ai même pas pensé que je pourrais faire de la comédie. Mais je me suis rattrapée ensuite en faisant le clown pendant les cours que je donnais aux étudiants danois. Résultat j'avais une trentaine d'élèves alors que d'autres profs, qui faisaient le même cours de traduction que moi, et à la même heure, avaient quatre pelés et un tondu. On apprend en effet mieux en s'amusant. D'ailleurs je n'étais pas la seule à faire le pitre. J'avais un collègue qui disait toujours avant d'aller faire cours qu'il allait "entrer en piste". Maintenant j'aime bien faire de temps en temps le pitre ici, sur ce blog.    :))

 


Partager cet article

Repost 0

Heures d'ouverture des toilettes à Nakskov (Danemark)

Publié le par Françoise Andersen

 

Quand nous allons à Nakskov, lors de notre séjour annuel au Danemark, je ne peux, à chaque fois, m'empêcher de sourire intérieurement en voyant l'écriteau sur la porte de toilettes qui se trouvent près d'un parking et de quelques magasins.

 

On peut y lire que ces toilettes sont ouvertes du lundi au jeudi de 9 heures à 17 heures, le vendredi de 9 h à 19 h et le samedi de 9 h à 12 h, et qu'elles sont fermées le dimanche.

 

 

        P5240008.JPG

 

    Les heures d'ouverture sont les mêmes pour les femmes et les handicapés.

 

     P5240008-copie-1.JPG

 

La première fois que j'y suis allée, j'ai eu un choc en voyant mes mains. Elles avaient une teinte cadavérique, verdâtre. Ca a été encore pire quand je me suis regardée dans la glace. J'ai eu,mpendant une fraction de seconde, l'impression que j'étais morte et que je ne le savais pas.    ;))

 

J'ai eu l'explication plus tard: ils avaient mis dans ces toilettes une lumière spéciale qui empêchait les toxicomanes de voir leurs veines. Ainsi ils ne pouvaient pas venir dans ces toilettes pour s'y shooter. 

Partager cet article

Repost 0

Ombre et lumière

Publié le par Françoise Andersen

                     Pour  la communauté  "Entre ombre et lumière" de

 

                        Hauteclaire             http://hauteclaire.over-blog.com/

 

           

                       Thème: tchin pour ombre, tchin pour lumière  

 

                               Ce thème a été choisi par Patricia 

 

J'ai eu beau me creuser la tête, je n'ai pas compris ce thème. Je n'ai donc retenu que les mots "OMBRE" et "LUMIÈRE" . 



                      P1070609.jpg

 

 

       5536853727_278289c9bf_b.jpg


 

     5360624982_f74bbbd89f_b.jpg

 

 

 


 


 

                               

Partager cet article

Repost 0

1 2 > >>