Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

1 articles avec triton

Un triton dans le lavabo

Publié le par Françoise Andersen

Ce n'est pas sûr que j'arrive à publier cette petite histoire, mais j'essaie. Si j'ai le moindre problème j'arrêterai, car j'en ai assez de perdre du temps avec ce blog (voir article précédent).

 

C'était il y a quelques années au Danemark. Je venais de repeindre la salle de bains avec de la peinture non toxique. Après avoir bien lavé les pinceaux à l'eau et au savon, je les avais rincés et mis à tremper dans une barquette en plastique, que j'avais remplie d'eau et déposée dans le jardin.

 

Le lendemain, je sors mes pinceaux et les rince une dernière fois avant de les faire sécher. Je verse l'eau dans le lavabo et je vois apparaître ce que j'ai d'abord pris pour un petit jouet en caoutchouc marron d'environ 6 ou 7 cm et représentant un mini lézard. J'ai pensé qu'il appartenait au petit-fils de ma voisine. Elle nous avait en effet rendu visite la veille avec lui.

 

Je prends donc ce "jouet" entre mes doigts, mais je le lâche très vite avec dégoût, car il était visqueux. Je m'aperçois alors qu'il s'agissait d'un animal. Mais il était mort. Apparemment il n'avait pas supporté le séjour dans l'eau dans laquelle il y avait sûrement des restes de peinture. Cela m'a d'ailleurs fait émettre des doutes sur le manque total de toxicité de ma peinture soi-disant "bio". D'ailleurs j'ai perdu l'an dernier mes dernières illusions à ce sujet. Je venais d'acheter de la peinture soluble à l'eau garantie non-toxique et, quand je suis arrivée à la maison, je me suis aperçue que, parmi les conseils, il y avait "à utiliser dans des pièces bien ventilées". Donc apparemment même s'il n'y avait pas de solvants,  cette peinture contenait quand même des substances dangereuses.

 

Mais revenons à nos moutons ou plutôt à notre triton puisque, après une rapide recherche sur Google, je me suis aperçue qu'il s'agissait d'un bébé triton et qu'il faisait partie de l'espèce des salamandres. Je l'ai délicatement déposé sur une grosse feuille pour le photographier. Malheureusement je n'ai pas redressé une de ses pattes, sinon on aurait pu croire qu'il était vivant.

 

Un triton dans le lavabo

Je me suis sentie un peu coupable de sa mort. Depuis je ne fais plus tremper mes pinceaux à l'extérieur.

 

Si vous voulez en savoir plus sur le tritons vous pouvez consulter ce site.

Publié dans AMPHIBIENS, TRITON

Partager cet article

Repost 0