Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

2 articles avec cygne

Le cygne albinos du lac Léman

Publié le par Françoise Andersen

Je ne pensais pas que l'histoire des "Cygnes en péril" aurait une suite, mais la voici et elle est assez étonnante.

 

 

 

 

Sur la photo où on voyait les oeufs, je n'avais pas réussi à voir s'il y en avait 6 ou 7. Avant notre départ pour le Danemark, nous n'avions pas eu le temps de retourner à Anthy, Je ne savais donc pas si tout s'était bien passé. Mais j'ai eu l'heureuse surprise, fin août, au Danemark, de recevoir un mail de Monsieur Coex qui m'avait annoncé qu'il avait vu la petite famille sur le lac et il en avait même joint la preuve, en m'envoyant une photo.

 

J'ai compté les petits: ils étaient 6. Mais je m'attendais à voir deux cygnes blancs (le papa et la maman), alors qu'il y en avait trois. Pour rire j'ai demandé à Monsieur Coex s'il s'agissait du mari, de la femme et de l'amant. :))

©  Michel Coex

© Michel Coex

Mon voisin, qui s'intéresse beaucoup aux animaux et aux oiseaux en particulier, m'a donné la réponse à cette énigme. Il avait entendu dire que parmi la couvée de cygnes. il y en avait un qui était né tout blanc, contrairement aux autres qui étaient gris-brun. Ce n'est en effet qu'au bout d'un an que le pelage des jeunes devient blanc.

 

Mon voisin avait suivi la croissance de ce cygne albinos : au fur et à mesure qu'il avait grandi. il avait pratiquement atteint la taille d'un adulte et on ne pouvait plus le distinguer de ses parents. Cet événement, est paraît-il, si rare qu'il a fait l'objet d'un article dans le journal local.

 

Je n'ai pas trouvé l'article en question sur Google mais, en revanche, j'en ai trouvé un sur une race de cygne appelés "faux albinos" qui sont apparus sur le lac Léman en 1868. Ne me demandez pas pourquoi on les appelle des "faux" albinos. Peut-être parce qu'ils n'ont pas les yeux rouges. C'est peut-être comme pour le lapin nain qu'avait mon fils quand il était petit et qui avait de beaux yeux bleus. J

Publié dans OISEAUX, CYGNE

Partager cet article

Repost 0

Des bébés cygnes en péril

Publié le par Françoise Andersen

Je suis allée dernièrement dans le petit port de pêcheurs d'Anthy-sur-Léman dans le but de photographier des hérons, car il y en a parfois au bout de la jetée. J'ai été déçue car celle-ci était désespérément vide. Même pas une mouette à me mettre sous l'objectif

Des bébés cygnes en péril

Je me sentais trés frustrée. Quand je me suis mis quelque chose dans la tête, je suis prête à tout pour y arriver: j'avais décidé de photographier un héron et je ne voulais pas revenir bredouille. Alors j'ai interpellé un monsieur qui passait par là et je lui ai demandé, sans m'apercevoir de l'incongruité de ma question: "Pardon Monsieur, vous n'avez pas vu un héron ?". Comme si un enfant avait échappé à ma surveillance et que je me renseignais auprès des passants: "Vous n'avez pas vu un petit garçon...etc.".

 

Le monsieur n'a pas eu l'air étonné et il m'a répondu qu'il y en avait parfois, mais qu'aujourd'hui il n'en avait pas vu. En revanche il m'a signalé qu'un cygne avait fait son nid dans un coin, à l'abri de la jetée. J'ai vite pris une première photo, de loin.

Des bébés cygnes en péril

Et puis je me suis approchée avec précaution, mais il n'a pas eu l'air d'apprécier.

Des bébés cygnes en péril

J'ai donc vite battu en retraite, me contentant de  ce cliché et je suis allée rejoindre mon mari qui était assis sur un banc, devant le port. Tout à coup j'ai entendu qu'on m'appelait. C'était le monsieur qui avait la gentillesse de me prévenir de l'arrivée d'un héron. Je me suis précipitée.

Des bébés cygnes en péril
Des bébés cygnes en péril

J'ai été un peu déçue du résultat car l'an dernier j'avais réussi une plus belle photo.

Des bébés cygnes en péril

Comme le monsieur avait oublié son appareil photo nous avons échangé nos adresses email et je lui ai promis de lui envoyer mes photos. J'aime beaucoup ces rencontres fortuites. Parfois on se découvre des intérêts communs et grâce à Internet on reste en contact. C'est ce qui a été le cas ce jour-là. Mon mari m'envie la facilité que j'ai de communiquer avec les gens. Il ne pourrait jamais arrêter un inconnu pour lui demander si, par hasard, il n'aurait pas vu un héron ! Mais il est Danois et moi je suis d'origine méridionale. Ceci explique cela...

 

Quelques jours plus tard, j'ai reçu du monsieur en question, un mail avec des photos. Il avait eu la chance de photographier le cygne avec ses oeufs. Il vient gentiment de me donner l'autorisation de publier une de ses photos  

© Michel COEX

© Michel COEX

M. Coex fait de très jolies photos. S'il m'y autorise je vous montrerai un jour ses  magnifiques portraits de héron et de bouquetin qui m'ont rendue verte de jalousie. ;)

 

J'espère que l'éclosion aura lieu avant mon départ pour le Danemark. L'an dernier je n'avais pas pu suivre l'aventure jusqu'au bout, quand j'avais découvert qu'un cygne était en train de construire son nid dans le port de Séchex, pas loin d'Anthy.

Des bébés cygnes en péril

 

Ce cygne n'était pas bête. Il avait élu domicile juste sous la terrasse d'un restaurant spécialisé dans les fritures de perche, les filets de féra, etc., sur la petite plage qui se trouve sous l'écriteau "Ponton clientèle".

 

 

Des bébés cygnes en péril

Malheureusement M. Coex m'a appris que les bébés cygnes sont en danger : quand l'eau du lac va monter, ils risquent de perdre la vie. Voir l'article "Ils ont vidé le lac" dans lequel j'explique ce qui se passe chaque année après la fonte des neiges. Lors des vidanges qui ont lieu en mai/juin les cygnes et d'autres oiseaux n'ont, en effet,  pas encore eu le temps de mettre leur progéniture à l'abri. Cela m'a beaucoup attristée.

Publié dans OISEAUX, CYGNE

Partager cet article

Repost 0