Voyage Danemark-France en images (3)

Publié le par Françoise Andersen

Troisième partie: le voyage en train auto-couchettes

 

J'ai la chance d'être bavarde et d'entrer facilement en contact avec les gens, alors j'ai tué le temps en bavardant avec plusieurs "voisins / voisines" des deux longues files d'attente prévues à cet effet, sur le bas-côté d'une petite rue parallèle à la gare.

Devant nous, sous le pare-brise des voitures, au lieu de la feuille "Lörrach", qu'on nous avait demandé d'y déposer à notre arrivée au terminal de "Autozug", on pouvait lire "Munich".  Il y a en effet beaucoup de destinations et il semble qu'au fur et à mesure que l'essence augmente,  de plus en plus de voyageurs optent pour cette solution d' "hôtel sur roues", qui offre à la fois  détente, confort et sécurité.

 

Pour en savoir plus, vous pouvez aller sur le site suivant:

 

http://www.bahn.com/i/view/BEL/fr/trains/overview/autozug.shtml


                                         MDB64647-zug_sommer_autozug_4_3_224x168.jpg

 

>> Les trains autos DB Autozug relient la France et l’Allemagne au départ de Narbonne en hiver (de novembre à mars) et également d’Avignon en été (d’avril à octobre) ; c’est la solution idéale pour tous les voyages en Allemagne ou vers le nord et l'est de l'Europe. Les trains circulant la nuit sont équipés de voitures couchettes, de voitures-lits et d’une voiture restaurant.<<

 

Comme nous habitons près de la Suisse, nous prenons le train Hambourg - Lörrach (près de Bâle)

 

A Hambourg, pour arriver au quai, on traverse la gare en voiture,  parmi les voyageurs.  Il y a une séparation symbolique avec un cordon, et les voyageurs la respectent. Je me demande ce qui se passerait, si on faisait entrer plein de voitures dans une gare à Paris !

 

Une fois notre vieille Xsara rouge installée sur la plate-forme du bas, nous avons parcouru, à pied sur le quai,  une distance qui m'a semblé interminable, car il y avait énormément de wagons en plus des 5 ou 6 plate-formes pour les voitures, et notre voiture-lits était malheureusement en tête. Je me suis félicitée d'avoir seulement emporté le strict nécessaire pour la nuit. 


DSCN6387

 

 On peut soit voyager en couchettes dans un compartiment pour 5 personnes (solution la plus économique), soit choisir la classe confort (Economy ou Deluxe) en voiture-lits. Dans la classe "Economy", il y a des compartiments à 3 lits, deux lits ou 1 lit, avec lavabo, mais WC à l'extrémité de la voiture. Dans la classe "Deluxe" il y a aussi des compartiments de 1, 2 ou 3 lits, mais avec douche et toilettes. Ces derniers sont toujours complets, même plusieurs mois à l'avance, malgré des prix très élevés. 

 

Nous nous contentons de la classe Economy. Quand nous étions moins âgés, nous prenions un seul compartiment, mais maintenant pour qu'aucun de nous n'ait à faire de l'escalade, nous prenons deux compartiments  à un lit, qui peuvent communiquer.

 

Nous réservons nos billets en ligne une semaine à l'avance mais en pleine saison, je pense qu'il faut s'y prendre plus longtemps à l'avance. Les premières années nous n'avons eu aucun problème: nous remplissions le formulaire en indiquant que nous étions 2 et on avait des compartiments à côté l'un de l'autre. Mais le système a changé et depuis quelques années, on vous attribue des compartiments de façon aléatoire.  

 

Jusqu'ici même si sur le billet il y avait des numéros qui ne se suivaient pas, l'employé des voitures-lits résolvait toujours rapidement le problème en demandant aux voyageurs qui avaient le compartiment à côté de l'un de nos compartiments de faire un échange avec nous. Ils n'ont jamais refusé, étant donné que tous les compartiments sont identiques, Mais cette année le pauvre employé eu beaucoup de mal à trouver des gens serviables, grâce à qui nous avons pu ne pas être séparés.

 

 PICT0659

 

Dans chaque compartiment il y a un lavabo. Un petit couloir relie les deux compartiments une fois que les deux portes qui sont normalement en biais, à droite du lavabo, sont mises sur une autre glissière qui est droite. 

 

PICT0660

 

Le soir on vient vous demander si vous préférez du thé ou du café pour le petit-déjeuner, qu'on vous apporte le lendemain matin. Vous êtes réveillés une heure avant l'arrivée par une voix plus ou moins douce dans le haut-parleur. 

 

L'arrivée à Lörrach se fait sur un terminal en plein air.  

         

                DSCN8960.JPG

 

À SUIVRE...    

Commenter cet article

Ker Mary 15/10/2012 18:04


je ne savais que les trains couchette existaient encore. C'est toujours bon à savoir.

Françoise Andersen 16/10/2012 10:04



D'après Louis-Antoine cela n'existe qu'au départ de Paris, en France. Il y a une quarantaine d'années ce train allait même jusqu'à l'arrivée du ferry. On n'avait pas à faire Puttgarden-Hambourg
en voiture.



Louis-Antoine83 15/10/2012 00:44


Intéressant ce reportage en train-auto-couchette. Dommage que ce ne soit pas répandu en France. Seul Paris est desservi.

Françoise Andersen 15/10/2012 12:08



Je ne savais pas que ça existait depuis Paris. Merci du renseignement.



Alba 10/10/2012 17:16


J'adore !


C'est vraiment très précis : on a l'impression d'y être et quelle originale façon de voyager !


 

Dani et ses chats 09/10/2012 17:26


faute :   voyagé sans s      tant pis pour les fautes....  


comme toi je vais parfois vite et ne me relis pas !

Françoise Andersen 09/10/2012 22:04



On a le choix entre perdre plein de temps à se relire et ne pas beaucoup communiquer ou bien être spontané(e) et écrire beaucoup et à toute vitesse. Je préfère la deuxième solution. D'ailleurs ça
ne me sert à rien de me relire. Je ne vois pas mes propres fautes. Si je veux être sûre de ne pas faire de faute, je dois laisser une seule ligne apparente en cachant le reste avec 2 feuilles de
papier. J'avais un ami correcteur chez Gallimard qui m'avait donné le truc. 


Au fait elle est où cette faute ?



Dani et ses chats 09/10/2012 17:24


Moi aussi je dors dans le train.  Bon il faut dire que je dors partout !!!


C'est même hallucinant, si tu savais où je peux m'endormir lorsque je suis fatiguée !........


Je n'ai pas fait beaucoup de trajets en train-couchettes,   une fois j'étais seule, dans un  wagon de 6 lits !  mais ça a été.  Puis une fois je revenais des Landes avec ma
petite-fille.  Idem, voyage bien passé.  J'étais un peu soucieuse à causes d'Emilie tout de même, elle n'avait que 6 ans, mais non, impeccable !


Les trains dans lesquels j'ai voyagés n'étaient pas aussi confortables que le tien.


Pas de lavabo,  et chaque fois 6 couchettes.


Le principal est que je suis toujours bien arrivée.


Heureusement le contrôleur avertit sinon j'aurai pu me réveiller plus loin....


( je dis bien au contrôleur chaque fois où je dois descendre, car j'ai trop peur de rester dans le train...)


Par contre je ne sais pas comment ça se passe actuellement en France car ça fait longtemps que je n'ai pas voyagé en couchettes.


Dani

Françoise Andersen 09/10/2012 22:08



Il me faudrait un lit à bascule avec un mécanisme qui me bercerait, car je dors mal. Comme je ne suis pas la seule , je suis sûre que ça se vendrait bien.