LE MULET CORSE

Publié le par Françoise Andersen

Alors que nous roulions sur un chemin très étroit, en Corse, nous avons tout à coup vu apparaître devant nous un mulet. Il était seul, chargé comme un baudet (c’est le cas de le dire !), et marchait à pas comptés en plein milieu du chemin. Il n’y avait pas la moindre place pour le dépasser.

Au bout d’un moment, j’ai suggéré à mon père de klaxonner. Il m’a dit qu’il risquait seulement de lui faire peur, mais que ça ne changerait rien. Il a donc pris son mal en patience, attendant que la route s’élargisse.

 

                                             DSCN0150

 


Finissant toutefois par s’impatienter, il a donné un petit coup de klaxon prudent. Le mulet s’est arrêté et a tourné la tête vers nous. Il s’est mis ensuite sur le bas-côté, et a attendu sagement que nous soyons passés. Il a même opiné de la tête, et j’ai eu l’impression qu’il m’adressait un salut courtois.

Il a repris ensuite son chemin au milieu de la route. Son maître, qui l’envoyait sûrement d’un village à l’autre livrer son chargement, lui avait apparemment inculqué les principes élémentaires du code de la route.

 

 

Publié dans CHEVAUX

Commenter cet article