L'écureuil polisson

Publié le par Françoise Andersen

Il y a quelques jours, je m'étais acheté une jolie plante appelée "fleur de porcelaine", en tout cas si j'en crois ce qui est marqué sur le pot. J'ai en effet de gros doutes, après avoir fait une recherche Google. Je ne reconnais pas vraiment  les fleurs parmi les images. Il va fallloir que je consulte à nouveau Annie, ma botaniste préférée.

instantsdevie54.canalblog.com

Ayant ignoré, au supermarché, le rituel "Tu vas la mettre où ?" de mon mari, j'ai trouvé dans la caverne d'Ali Baba qu'est notre atelier/cabane à outils/ dépotoir, une jolie corbeille reçue toute fleurie, l'an dernier, pour mon anniversaire.

L'écureuil polisson

Je me suis félicitée une fois de plus de tout garder. Chez moi, comme chez Lavoisier, « Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme ». Chaque chose trouve toujours une nouvelle vie et même souvent plusieurs vies successives. Comme ma mémoire faiblit avec l'âge, j'ai souvent la surprise de retrouver des "trésors" que j'avais oubliés. Pour moi aller dans ce local, c'est comme d'aller dans une brocante. J'y fais souvent d'intéressantes découvertes. Comme quoi même l'âge et la perte de mémoire ont des avantages. Il faut toujours voir le bon côté des choses  :)

Hier j'entends tout à coup un bruit métallique venant de la terrasse, comme si quelqu'un touchait à l'espalier en métal, qui est sur la terrasse. Je sors en ayant juste le temps de voir la queue d'un écureuil qui s'enfuyait.

Sachant qu'il a de la suite dans les idées et qu'il allait sûrement revenir sur cet espalier, je me suis munie de mon appareil photo. Je n'ai même pas attendu une minute derrière la porte-fenêtre avant de le voir grimper jusqu'à la corbeille, dans laquelle il a essayé d'entrer. 

 

L'écureuil polisson

La piètre qualité de l'image n'est pas due à un défaut de mon objectif, mais tout simplement au fait que mes vitres sont tellement sales qu'on voit à peine à travers. Oui j'ai honte, mais que voulez-vous, je ne peux pas être partout à la fois !

Je suis donc sortie pour obtenir des photos plus nettes. Comme je n'étais même pas à un mètre de lui, il a pris peur et s'est dépêché de descendre. 

Je le trouvais idiot de prendre tant de risques pour atteindre cette corbeille, dans laquelle il n'y avait rien de comestible. Mon mari, qui a eu la délicatesse de ne pas me dire que le plus idiot des deux n'était pas celui qu'on pensait, m'a fait remarquer que cette corbeille ressemblait à un nid. Ce pilleur de nids s'était donc sûrement dit qu'il allait pouvoir se régaler de quelques oeufs succulents.

L'écureuil polisson

Il est allé sur la marche du chalet de jardin, se laissant aimablement photographier. On sentait qu'il était à la recherche de quelque chose à se mettre sous la dent.

Pour celles et ceux qui se demandent quel est ce bel oiseau au premier plan, je précise que c'est une sculpture métallique sur laquelle les petits oiseaux aiment venir se percher ... et éventuellement faire caca.

L'écureuil polisson
L'écureuil polisson

Cet écureuil qui n'a peur de rien (en tout cas pas de moi) s'est ensuite précipité vers une mangeoire théoriquement réservée aux petits oiseaux et il s'y est empiffré sous mes yeux, sans le moindre scrupule.

 

L'écureuil polissonL'écureuil polisson
L'écureuil polisson

La prochaine fois je vous parlerai à nouveau de Birdie, qui a commencé à donner des cours de phonétique aux autres merles du lotissement.

Publié dans ÉCUREUILS

Commenter cet article

Marie A 17/06/2016 11:49

Ecureuil n'a pas qu'un oeil,,, petit galoupiot rigolo qui a faim est à la recherche de quelques petits grains !
Ton histoire est rapide comme ton petit ami qui nous séduit et nous ravit.
Merci à tous les deux et bonne journée de fin de semaine.

Françoise Andersen 19/06/2016 09:45

C'est la premère fois qu'on me met un commentaire avec des rimes. Merci Marie/Mamiepouce, conteuse et poète !

Cigalette106 17/06/2016 04:34

Bonjour oh! le petit coquin rouquin, rapide comme l'éclair mais tu a su le capter, bravo bonne journée

Françoise Andersen 19/06/2016 09:48

J'avoue que j'ai eu de la chance. Près de la mangeoire j'ai même réussi à avoir le bout de sa queue ! Chaque jour je me promets d'aller faire un tour sur les blogs de mes ami(e)s mais le temps passe trop vite. Déjà à Thonon il me file entre les doigts, alors à la campagne c'est encore pire. Il y a tant de chose à faire. A bientôt sur ton blog "Besoin de natuee"

arlette 15/06/2016 23:02

J'adore quand tu racontes....nos maris ont de ces points communs.....

bises

Françoise Andersen 19/06/2016 09:49

Je croyais qu'il n'y en avait un comme ça :))

@nnie54 14/06/2016 18:28

Hello Françoise,
Bon je regarde ta plante et je me dis , ce n'est pas une plante porcelaine...ce n'est pas celle-ci. A moins qu'au Danemark on l'appelle ainsi. Ta jolie plante est un Lewisia cotylédon....une plante succulente. C'est une plante vivace qui se plaît en rocaille. Voici un lien qui pourra te renseigner sur cette plante : http://www.aujardin.info/plantes/lewisia_cotyledon.php.
J'en ai eu une l'année dernière mais elle a mal passé l'hiver, je l'ai jetée. J'avais été attirée par ses jolies fleurs....Cet écureuil a été curieux de voir ce nouveau panier....je t'envie de voir tous ces animaux....j'espère t'avoir aidé...Bises
@nnie

Françoise Andersen 19/06/2016 09:42

J'ai lu qu'elle pouvait être une plante d'appartement. Tu ne crois pas qu'il vaut mieux que je la mette à l'intérieur à Thonon ?

Françoise Andersen 14/06/2016 18:47

Je te remercie une nouvelle fois pour ton aide sur laquelle je peux toujours compter. Je ne m'étais pas trompée: j'avais dit à mon mari "On dirait une succulente" ! Je vais la rapporter à Thonon pour voir si je peux lui faire passer l'hiver là-bas.

alba 14/06/2016 18:03

Chez moi ils ne s'approchent pas autant !
je la trouve très jolie ta fleur dans son panier-nid-mangeoire

@nnie54 16/06/2016 20:34

Tu pourras très certainement !
: )

Françoise Andersen 14/06/2016 18:51

En effet, il pourrait servir à tout ça, mais pour l'instant c'est juste une corbeille à fleurs. Vu d'en-dessous, je comprends que l'écureuil ait cru que c'était un nid. En plus il était accroché à la hauteur où les mésanges font leur nid.