Finalement il n'était pas transsexuel

Publié le par Françoise Andersen

Parmi les animaux sauvages qui passent dans notre jardin danois, les faisans sont ceux qu'on voit le plus régulièrement. Ils viennnent pratiquement tous les jours voir s'il n'y aurait pas quelques graines de tournesol à grignoter sous la mangeoire des petits oiseaux. 

 

Ce jour-là, quand j'en ai vu deux, j'ai d'abord cru qu'il s'agissait d'un couple. Mais cela m'a étonnée car, en général, le mâle vient seul et les poules faisanes restent soit groupées entre copines soit avec leurs petits. 

Finalement il n'était pas transsexuel
Finalement il n'était pas transsexuel

J'ai alors remarqué que l'animal que je pensais être une poule faisane avait des taches rouges sur la tête.

 

J'ai voulu prendre une photo mais la batterie de mon appareil était à plat. Ce n'est que quelques jours (ou peut-être même semaines) plus tard que je l'ai revue, mais ses plumes avaient poussé entre temps et s'étaient bien colorées. Elle ressemblait maintenant au mâle, mais elle avait toujours la même tête. Cette fois-ci j'ai pu prendre une photo et j'en  suis arrivée à la conclusion que cet hybride devait être un "faisan transsexuel". 

 

Finalement il n'était pas transsexuel
Finalement il n'était pas transsexuel

J'ai appelé mon mari pour lui montrer cette anomalie de la nature en disant: "Regarde un faisan transsexuel". Il a soupiré: "Qu'est-ce que tu es encore allée chercher !" Mais il a quand même reconnu que cet animal était très spécial.

 

Sur cette photo on voit bien que sa tête n'est pas la même que celle d'un faisan mâle.  C'est dommage que je n'aie pas pu prendre une photo quand son corps ressemblait encore à un corps de femelle.

Finalement il n'était pas transsexuel

Quand je voyais des bébés faisans qui ressemblaient tous à leur mère, je m'étonnais qu'elle n'ait toujours que des filles. Mais en réfléchissant, je me suis rendu compte à quel point mon histoire de faisan transsexuel était farfelue et j'ai compris que les bébés femelles et mâles étaient sûrement pareils au début et que ce n'était qu'à l'adolescence que les bébés mâles commençaient à ressembler aux mâles. Celui que j'avais vu n'était donc pas comme je l'avais imaginé un faisan transsexuel, mais tout simplement un jeune faisan et pleine puberté.

 

J'étais un peu déçue , m'étant imaginée que j'avais chez moi une espèce rare !

 

En revanche, il y a 3 ou 4 ans, j'ai eu la visite d'une espèce qui m'a semblé rare. J'ai tout de suite trouvé une explication "à la Françoise": Il s'agissait sûrement d'un croisement entre un faisan et un paon  ;)

 

Je n'ose pas aller voir les images de faisan sur Google, car j'ai peur que ce soit en fait une espèce connue et je ne voudrais pas être déçue une nouvelle fois. Avouez qu'il était beau mon faisan ! Je ne l'ai plus jamais revu.

Finalement il n'était pas transsexuel

Finalement j'ai voulu avoir la preuve que ce faisan était spécial et je suis allée voir sur Google les images de faisan. Qu'est-ce que j'ai été déçue !  Il y a plein d'espèces beaucoup plus originales. Bon, j'ai encore appris quelque chose aujourd'hui. Vous aussi, peut-être ?

Publié dans FAISAN

Commenter cet article

Michel-37 02/03/2015 08:02

Bonjour,
De magnifiques photos superbement mises en valeur par cette belle petite histoire.
Malheureusement le majestueux faisan commun se fait de plus en rare dans nos bois en raison des nombreux lâchés de faisans des volières avant la saison de la chasse.
Son chant est agréable à écouter le soir lorsqu'il se perche avant de passer la nuit.
Bonne semaine.
Michel

nadia-vraie 22/02/2015 22:28

Bonjour Françoise,

J'ai ri en lisant ton article. Tu vois de beaux oiseaux dans ta cour.

Merci de ta visite et d'être venue voter. Oui, il y a de très belles photos.

Bonne journée et à bientôt.

Thérèse74 17/02/2015 22:49

Tu m'as fait sourire avec ton faisan qui n'est qu'un jeune qui ne devrait pas tarder à devenir un beau coq.
Il me semble que le foncé de ta dernière photo est un faisan obscur. Nous avons eu un élevage pendant 10 ans, (j'ai oublié beaucoup de choses que je ne voudrais plus revivre) mais généralement les faisans qu'on trouve dans la nature en septembre, sont issus de lâchers pour la chasse.
Quand c'est le moment des amours ils ont de jolies couleur très vives et leurs barbes deviennent rouge foncé et ils ont 2 espèces de petites cornes (en plumes) sur la tête.

Les autres sont des faisans de volières pour les éleveurs et collectionneurs comme les faisans dorés, les vénérés, le joli bleu de ta photo, etc....

Je te souhaite une bonne nuit

Françoise Andersen 19/02/2015 11:35

Je suis étonnée et admirative ! Tu en sais des choses. Quand il s'agira de faisans, au lieu de chercher sur Google, dorénavant je m'adresserai à toi, comme je m'adresse à Annie54 pour les questions de botanique. Il y a un élevage près de chez nous et ils les lâchent pour les chasses qu'ils organisent dans leur petit bois. Mais pas bêtes, certains faisans viennent se réfugier dans le jardin où, en plus d'avoir le gîte et le couvert, ils sont en sécurité. En période de chasse, il m'arrive de voir en même temps 5 ou 6 faisans dans le jardin.

flipperine 16/02/2015 18:18

on ne peut pas tout connaître des merveilles de la nature et il y a un stade pour tout

Françoise Andersen 17/02/2015 10:41

Si tu vas sur ce lien, tu verras beaucoup d'espèces de faisans étonnantes. Les premières images sont quelconques, mais ensuite il y a des espèces rares.

https://www.google.com/search?q=images+faisan&espv=2&biw=1881&bih=831&tbm=isch&tbo=u&source=univ&sa=X&ei=agzjVPDcJdPSaI-HgsgB&ved=0CBwQsAQ

arlette 16/02/2015 02:29

Chez moi c'est en général des males mais tu me fais penser que pas un n'est venu au jardin cet hiver!
tu m'as appris quelque chose avec plein d'humour
bonne semaine et bises

Françoise Andersen 17/02/2015 10:39

Peut-être que l'hiver a été plus doux chez toi que d'habitude et qu'ils avaient assez à manger dans la nature. C'est vrai que ce sont surtout des mâles qui viennent dans notre jardin. Il arrive que je voie un couple, mais c'est rare. Dans ce cas pendant que le mâle mange, la femelle reste un peu à l'écart. Cela me fait penser à ces cultures primitives où la femme ne mange pas en même temps que l'homme. J'en ai déduit que la société des faisans était machiste. ;)