L'écureuil cambrioleur

Publié le par Françoise Andersen

 

 

 

 

Chaque année, nous quittons Thonon pour aller passer l’été dans notre petite maison, au bord de la Baltique, en pleine nature. J’y retrouve avec joie tous "mes" animaux. Certains (les lièvres et les chevreuils) ne font que traverser le jardin. D’autres viennent s’y nourrir, comme mon gentil petit écureuil.

Au début il laissait les oiseaux manger tranquillement sur la terrasse.

Mais un jour il a investi la mangeoire et a trouvé la nourriture à son goût. Il a donc pris l’habitude de venir plusieurs fois par jour voler les graines de tournesol de mes pauvres petits oiseaux.

Il fallait absolument les aider. Alors j’ai placé à leur intention, en hauteur, une autre mangeoire avec une toute petite ouverture devant. J’avoue que j’ai été trés naîve en m’imaginant que l’écureuil n’allait pas pouvoir y avoir accès. Il a grimpé à toute vitesse et a entré sa tête dans la mangeoire pour manger les graines.C’était très drôle à voir, cette moitié d’écureuil qui pendait de la mangeoire. Heureusement qu’un oiseau de proie ne passait pas par là, car il aurait été une victime facile. Mais cela montre à quel point "mes" animaux sont confiants. Mon jardin est pour eux une sorte de réserve où ils pensent apparemment que rien de mal ne peut leur arriver.

Mais il me fallait trouver une autre solution pour que mes petits oiseaux puissent manger en paix. J’ai donc acheté une grosse cage en osier, me disant qu’ils pourraient entrer et sortir à travers les barreaux, mais que ceux-ci étaient trop rapprochés pour que l’écureuil puisse y entrer.

Mais je me trompais car, dès le lendemain, j’ai pu voir "l’écureuil cambrioleur" en train de manger tranquillement au milieu de la cage. Il avait réussi à écarter deux barreaux, afin de pouvoir entrer et sortir à son gré.

Je me suis donc avouée vaincue et les oiseaux aussi. Ils attendent sagement dans les arbres que ce petit voleur soit rassasié, pour entrer à leur tour manger dans la cage. En fait, tout se passe très bien. Si seulement les humains pouvaient s’entendre aussi bien entre eux que les animaux !

A l’automne, je quitte le Danemark sans mauvaise conscience, car je sais que mes animaux iront se nourrir tout l’hiver chez mon nouveau voisin. Celui-ci aime tellement les animaux qu’il dépense une fortune en noisettes, graines de tournesol, boules de graisse, etc. Il achète par exemple les graines de tournesol par sac de 15 kg ! Avant que je l’aie comme voisin, je devais toujours attendre quelques jours, en mai, avant que les animaux reprennent l’habitude de venir manger dans mon jardin. Mais il m’a fait la surprise l’an dernier de mettre des graines de tournesol chez moi 8 jours avant mon arrivée, pour que je retrouve tout de suite tous "mes" animaux. D’ailleurs, en parlant d’eux, il dit "nos animaux". Quelle chance pour moi que la maison d’à côté ait été achetée par un ami des bêtes !

 

                                                            -ooOoo-

 

J'ai déjà publié cette histoire, il y a quelques années, sur le site de l'école communale de Martigny (Suisse)

 http://zwook.ecolevs.ch/martigny/zwook/enfants/histoiresvraies

 

 

 

 

 

 L’écureuil cambrioleur

Chaque année, nous quittons Thonon pour aller passer l’été dans notre petite maison, au bord de la Baltique, en pleine nature. J’y retrouve avec joie tous "mes" animaux. Certains (les lièvres et les chevreuils) ne font que traverser le jardin. D’autres viennent s’y nourrir, comme mon gentil petit écureuil.

Au début il laissait les oiseaux manger tranquillement sur la terrasse.

Mais un jour il a investi la mangeoire et a trouvé la nourriture à son goût. Il a donc pris l’habitude de venir plusieurs fois par jour voler les graines de tournesol de mes pauvres petits oiseaux.

Il fallait absolument les aider. Alors j’ai placé à leur intention, en hauteur, une autre mangeoire avec une toute petite ouverture devant. J’avoue que j’ai été trés naîve en m’imaginant que l’écureuil n’allait pas pouvoir y avoir accès. Il a grimpé à toute vitesse et a entré sa tête dans la mangeoire pour manger les graines.C’était très drôle à voir, cette moitié d’écureuil qui pendait de la mangeoire. Heureusement qu’un oiseau de proie ne passait pas par là, car il aurait été une victime facile. Mais cela montre à quel point "mes" animaux sont confiants. Mon jardin est pour eux une sorte de réserve où ils pensent apparemment que rien de mal ne peut leur arriver.

Mais il me fallait trouver une autre solution pour que mes petits oiseaux puissent manger en paix. J’ai donc acheté une grosse cage en osier, me disant qu’ils pourraient entrer et sortir à travers les barreaux, mais que ceux-ci étaient trop rapprochés pour que l’écureuil puisse y entrer.

Mais je me trompais car, dès le lendemain, j’ai pu voir "l’écureuil cambrioleur" en train de manger tranquillement au milieu de la cage. Il avait réussi à écarter deux barreaux, afin de pouvoir entrer et sortir à son gré.

Je me suis donc avouée vaincue et les oiseaux aussi. Ils attendent sagement dans les arbres que ce petit voleur soit rassasié, pour entrer à leur tour manger dans la cage. En fait, tout se passe très bien. Si seulement les humains pouvaient s’entendre aussi bien entre eux que les animaux !

A l’automne, je quitte le Danemark sans mauvaise conscience, car je sais que mes animaux iront se nourrir tout l’hiver chez mon nouveau voisin. Celui-ci aime tellement les animaux qu’il dépense une fortune en noisettes, graines de tournesol, boules de graisse, etc. Il achète par exemple les graines de tournesol par sac de 15 kg ! Avant que je l’aie comme voisin, je devais toujours attendre quelques jours, en mai, avant que les animaux reprennent l’habitude de venir manger dans mon jardin. Mais il m’a fait la surprise l’an dernier de mettre des graines de tournesol chez moi 8 jours avant mon arrivée, pour que je retrouve tout de suite tous "mes" animaux. D’ailleurs, en parlant d’eux, il dit "nos animaux". Quelle chance pour moi que la maison d’à côté ait été achetée par un ami des bêtes !

 

 

 

Publié dans ÉCUREUILS

Commenter cet article